» La culture est un moteur pour le développement et la réalisation des huit Objectifs du Millénaire, déclare la ...
22.09.2010 - UNESCOPRESS

La culture est un moteur pour le développement et la réalisation des huit Objectifs du Millénaire, déclare la Directrice générale de l'UNESCO

[Translate to francais:] © UNESCO/Bob Krasner - UNESCO Director-General Irina Bokova opening the roundtable on culture and development, with President Abdoulaye Wade of Senegal, in New York during the MDG Summit on 21 September 2010

La culture a un rôle clé à jouer pour atteindre les objectifs en matière de développement ont conclu les participants d’une table-ronde ouverte par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors du Sommet du Millénaire réuni le 21 septembre à New York.

L’événement était coprésidé par le Président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, et le Commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs, qui ont annoncé un partenariat stratégique d’un million d’euros entre l’Union européenne et l’UNESCO. Ce partenariat est destiné à améliorer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement.

 

Après les interventions des deux co-présidents, du Président Abdoulaye Wade du Sénégal et du Président bosniaque Haris Siladzic, une discussion animée a eu lieu avec le public composé de haut représentants d’institutions intergouvernementales comme la Banque mondiale, le PNUD, la Banque asiatique de développement, la Fondation des Nations Unies ainsi que des représentants des Etats membres, des parlementaires et des médias.

 

« Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à des évolutions très positives, principalement dans les pays en développement », a déclaré Irina Bokova. « Je parle de la culture en tant que moteur économique capable de créer des emplois et des revenus, de rendre les stratégies d’éradication de la pauvreté plus pertinentes et plus efficaces au niveau local ».

 

Le pouvoir de la culture comme moteur de développement a également été évoqué par Jean Ping, qui a annoncé le lancement d’une campagne régionale de deux ans pour la Renaissance des cultures africaines. Cette campagne vise à favoriser l’intégration régionale en s’appuyant sur la richesse de la diversité culturelle africaine et le dynamisme du secteur culturel de ce continent.

 

Le Président Abdoulaye Wade a quant à lui appelé à éradiquer les pratiques culturelles qui peuvent être potentiellement néfastes au rôle de la culture comme moteur de développement. Le Sénégal, a-t-il poursuivi, lancera une initiative à l’échelle nationale afin de soutenir le renforcement des capacités des industries culturelles africaines, qui sont particulièrement dynamiques, et à accroître les débouchés économiques dans les industries culturelles durables. Il a demandé le soutien de l’UNESCO dans cet effort.

 

« La culture est essentielle pour atteindre les OMD », a déclaré le Commissaire européen Andris Piebalgs avant d’annoncer un partenariat stratégique d’un million d’euros entre l’Union européenne et l’UNESCO afin d’améliorer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement, soulignant le nécessaire équilibre entre les intérêts sociaux et économiques. Il a évoqué la nécessité de renforcer le cadre réglementaire et institutionnel pour promouvoir les industries culturelles. Il a également insisté sur la nécessité d’améliorer le recueil de données relatives à l’impact du secteur culturel sur le développement socio-économique ainsi que sur la nécessité d’envisager les indicateurs des OMD dans une perspective culturelle.

 

Haris Siladzic, Président de Bosnie-Herzégovine, a souligné pour sa part l’importance du dialogue interculturel et du respect de la diversité culturelle pour atteindre le développement dans les pays touchés par des conflits. Faute de quoi, il ne saurait y avoir de paix durable, a-t-il ajouté.

 

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rappelé que si la culture ne figure pas explicitement parmi les huit Objectifs du Millénaire pour le développement, le Sommet du Millénaire réuni à New York offre une occasion unique de « changer la donne ».

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page