» La culture est notre avenir : protégeons-la ! Appel des Ambassadeurs honoraires et de bonne volonté de l’UNESC...
02.07.2014 - UNESCOPRESS

La culture est notre avenir : protégeons-la ! Appel des Ambassadeurs honoraires et de bonne volonté de l’UNESCO

Les Ambassadeurs honoraires et de bonne volonté de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, rassemblés à Paris les 30 juin et 1er juillet 2014 à l'occasion de leur réunion annuelle, lancent un appel à protéger la culture, moteur de développement et source de dialogue.

Préoccupés par le nombre croissant d’attaques délibérées perpétrées contre le patrimoine culturel, et devant l’instrumentalisation de la culture, trop souvent prise en otage et utilisée comme prétexte à la division et au conflit ;

Constatant les dommages irréparables infligés récemment au patrimoine culturel en Syrie, en Iraq, au Mali, et ailleurs, ainsi que les actions visant à empêcher la transmission et la perpétuation, par les communautés, du patrimoine culturel immatériel ;

Convaincus que les atteintes portées aux biens culturels, à quelque peuple qu'ils appartiennent, constituent des atteintes au patrimoine culturel de l'humanité entière, étant donné que chaque peuple apporte sa contribution à la culture mondiale, ainsi que rappelé dans la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, dont nous célébrons cette année le 60ème anniversaire ;

Rappelant que le patrimoine culturel dans toutes ses expressions est une composante fondamentale de l'identité culturelle des communautés, groupes et individus ;

Considérant qu’à ce titre la culture joue un rôle fondamental dans le développement de toutes les sociétés, à la fois du point de vue économique, parce que la culture représente une source d’emplois, de revenus et un moyen de lutte contre la pauvreté, et aussi du point de vue social, parce que la culture est un vecteur de cohésion, de dignité et de confiance en l’avenir ;

Saluant les efforts de l’UNESCO pour sauvegarder et réhabiliter le patrimoine culturel détruit ou menacé dans le monde, ainsi que les initiatives de la Directrice générale pour mobiliser l’opinion publique mondiale et les décideurs politiques autour de la culture ;

Encourageant l’Organisation à poursuivre ses efforts pour que l’importance de la culture dans les politiques de développement et de paix soit mieux reconnue, en particulier dans le cadre de l’élaboration de l’agenda des Nations Unies pour le développement durable post-2015 ;

Adoptent et proclament le présent Appel:

La culture est l’essence même de l’humanité, elle porte les valeurs et les identités des peuples ;

Nous refusons qu’elle soit ignorée ou négligée, comme elle l’est encore trop souvent dans les politiques publiques de développement en temps de paix, et dans les opérations d’urgence en temps de conflits, où elle est parfois considérée comme un luxe ;

Face à la violence des conflits actuels, nous refusons la rhétorique fallacieuse qui affirme que dans l’urgence, il faudrait choisir entre la protection des vies humaines et la protection du patrimoine, car les deux sont inséparables et la protection du patrimoine, au même titre que la protection des écoles et des hôpitaux, fait partie des impératifs catégoriques de la solidarité internationale ;

Nous affirmons que les formes modernes des conflits prouvent que la culture est au cœur des processus de réconciliation, de dialogue et de rapprochement. Que la protection de la culture et avec elle des identités des peuples est au cœur de tout effort durable pour la construction de la paix ;

Nous affirmons le lien fondamental entre la culture, la protection du patrimoine culturel sous toutes ses formes – matérielle et immatérielle - et l’éducation à la citoyenneté dans un monde globalisé, dans des sociétés multiculturelles, où la compréhension de la diversité des cultures est plus que jamais la condition essentielle de la cohésion sociale ; où la transmission et la compréhension du patrimoine culturel sont des bagages indispensables pour les citoyens au 21ème siècle ;

Nous appelons les Etats Membres de l’UNESCO à redoubler d’efforts et à tout mettre en œuvre pour que la culture soit protégée, en temps de paix comme en tant de conflit, et à voir en elle un moyen privilégié d’appréhender les enjeux contemporains du développement durable, du dialogue des cultures et des religions et de la construction de la paix;

Nous appelons à ce que l’agenda international de développement post-2015 intègre clairement ce rôle de la culture et de la diversité culturelle comme accélérateurs et facilitateurs du développement durable, reconnaissant pleinement la culture comme notre source commune de créativité, d’innovation et de renouvellement, par quoi l’humanité se réinvente sans cesse, se projette et se construit un avenir meilleur.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page