» De nouveaux outils de prévision des tsunamis seront utilisés pour l’océan Pacifique en 2014
01.10.2013 -

De nouveaux outils de prévision des tsunamis seront utilisés pour l’océan Pacifique en 2014

© NOAA WC/ATWCThe tsunami travel time map generated by the West Coast/Alaska Tsunami Warning Centre shows the initial estimate of travel time across the ocean.

Ces nouveaux outils, développés depuis 2011, s’appuient sur des prévisions relatives aux vagues destinées à aider les pays à améliorer leur capacité de réaction face à un tsunami. Ces « produits améliorés » de prévision devraient permettre de mieux cibler les alertes et de fournir des informations rapides pour mieux prévenir les tsunamis locaux. Ils ont été testés lors de l’exercice PacWave13 en mai 2013, et approuvés pendant la vingt-cinquième session du Groupe intergouvernemental de coordination du Système d'alerte aux tsunamis et de mitigation dans le Pacifique (GIC/PTWS-XXV) qui a eu lieu à Vladivostok, Fédération de Russie, du 9 au 11 Septembre 2013.

Le Groupe a demandé au Centre américain d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWC) de remplacer les produits actuels d’alerte pour le Système d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique avec les produits améliorés à partir du 1er Octobre 2014. En utilisant ces produits améliorés, le PTWC ne donnera plus les niveaux d'alertes aux États membres, mais fournira à leur place des prévisions plus détaillées concernant la menace de tsunami qui pourront être utilisées par les Centres nationaux d'alerte aux tsunamis (NTWCs).

 Le Groupe a également accepté la proposition de la Chine de construire un Centre consultatif pour les Tsunamis en Mer de Chine méridionale (SCSTAC), au service du Système sous régional d’alerte et atténuation des effets du tsunami de la mer de Chine méridionale, dans le cadre du GIC/PTWS. Le Centre national de prévision de l’environnement marin de la Chine (NMFEC) sera responsable de la construction du centre.

Plus de 60 personnes venues de 16 pays ont participé à la réunion, ainsi que l’Organisation météorologique mondiale et une société privée (SAIC).

plus d'information :




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page