» Des formateurs en filière « menuiserie bois » prêts pour enseigner en langue nationale wolof
12.10.2018 - UNESCO Office in Dakar

Des formateurs en filière « menuiserie bois » prêts pour enseigner en langue nationale wolof

Deux formateurs en train d’être initiés à l’écriture en wolof ©UNESCO/Tidiane Sall

L’atelier de formation des formateurs, du Modèle pédagogique de l’acquisition des compétences professionnelles en langue nationale, s’est ouvert, le 1 octobre 2018, au Centre Régional de Formation Professionnelle (CRFP) de Saint-Louis du Sénégal. Il regroupait les formateurs devant mettre en œuvre la formation en menuiserie bois en langue nationale wolof.

L’objectif poursuivi de l’atelier était de contextualiser le « Modèle » en tant qu’offre de formation, d’initier les formateurs des CRFP à l’écriture de la langue wolof et à l’utilisation des ressources numériques conçues.

L’atelier a d’abord mis l’accent sur la formation en langue nationale, suivie de l’appropriation du référentiel intégré et des ressources numériques. Les interventions ont porté sur la pertinence du Modèle pédagogique, notamment dans ses aspects intégrateurs et ses opportunités de dialogue entre plusieurs institutions, mais aussi sur le bon choix des cibles (pour une employabilité, la prévention de l’extrémisme violent, les effets attendus du dividende démographique et une perspective d’autonomisation).

L’usage présumé efficace de la langue nationale dans les processus d’enseignements-apprentissages et l’utilisation efficiente des TIC, dans ce modèle, ont été fortement valorisés. L’atelier a permis aux stagiaires de découvrir l’alphabet wolof, certaines de ses difficultés et complexités orthographiques.

Compte tenu du caractère intégré du Modèle pédagogique de la formation, plusieurs Directions nationales étaient présentes à l’atelier dont celle de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (DFPT), maitresse d’œuvre de ce projet soutenu par l’UNESCO. L’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), la Direction des technologies de l’information et de la communication (TIC), la Direction du Centre National d’Information et de Documentation (CNID), la Direction des Ressources Numériques et le gestionnaire du CRFP de Saint-Louis, représentant le directeur de la structure, ainsi que le Bureau de l’UNESCO à Dakar y ont également pris part.

Toutes ces Directions nationales représentées ont réaffirmé leur engagement pour une réussite du « Modèle ». L’accompagnement technique et financier de l’UNESCO a été fortement loué. Cette première activité de formation, dans un des centres pilotes, s’est bien déroulée et devrait engendrer des résultats probants en maintenant cette dynamique.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page