» La Directrice générale, Mme Bokova, et le Cardinal Parolin insistent sur leur engagement commun en faveur d’un...
22.09.2016 - ODG

La Directrice générale, Mme Bokova, et le Cardinal Parolin insistent sur leur engagement commun en faveur d’une action axée sur les populations

© UNESCO

Le 21 septembre 2016, en marge de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a rencontré Son Éminence le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État de Sa Sainteté le Pape François.

Les deux hauts responsables ont évoqué plusieurs problèmes aigus d’envergure mondiale, soulignant l’importance de la compréhension mutuelle et de la solidarité mondiale et plaçant l’humain au centre des préoccupations à l’heure où les clivages mondiaux et sociétaux ne cessent de se creuser.

Convenant du rôle essentiel que l’éducation joue pour garantir un avenir de dignité pour tous, la Directrice générale a informé le Cardinal au sujet de l’action de l’UNESCO et de ses activités récentes en matière d’éducation aux valeurs, de citoyenneté mondiale, de respect des droits de l’homme et de dialogue au service de la réconciliation et de la paix.

Elle a insisté sur l’action de l’Organisation en ce qui concerne la révision des manuels scolaires et supports d’apprentissage, la lutte contre les discours de haine sur l’Internet et le récent Guide de l’enseignant pour la prévention de l’extrémisme violent, soulignant les efforts de l’UNESCO en vue de l’édification de sociétés plus inclusives et résilientes.

Les deux hauts responsables ont souligné qu’il était urgent de recentrer l’action sur les jeunes et ont évoqué la vaste mobilisation de la jeunesse dans le cadre de la Journée internationale de la jeunesse 2016, accueillie par la Pologne.

Le Cardinal a souligné l’importance des langues et du multilinguisme en tant qu’éléments intrinsèques de l’édification d’un plus grand respect pour la diversité culturelle et de la lutte contre la marginalisation. Il a évoqué la nécessité absolue de tirer parti d’une connaissance plus étendue des cultures pour favoriser la compréhension mutuelle.

La Directrice générale et le Cardinal ont exprimé leurs préoccupations quant à l’urgence de la protection des minorités culturelles et religieuses et ont rappelé le rôle essentiel que le patrimoine culturel et religieux joue en ce qui concerne l’identité, l’histoire et la dignité des communautés
– problématique au sujet de laquelle les conseils stratégiques et l’assistance de l’UNESCO sont de plus en plus sollicités. La Directrice générale et le Cardinal ont réaffirmé le lien direct qui existe entre la préservation du patrimoine culturel, d’une part, et le respect et l’appréciation de la diversité culturelle, d’autre part.

Reconnaissant que les dirigeants du monde entier et la communauté multilatérale dans son ensemble partagent une responsabilité de plus en plus importante en matière de protection, le Cardinal a souligné le rôle important des chefs religieux, ainsi que celui de l’UNESCO en tant que plate-forme de protection et de prévention par l’éducation et la culture.

La Directrice générale et le Cardinal se sont tous deux engagés à promouvoir ces problématiques, en partenariat et en collaboration étroits, en vue d’une nouvelle vision pour l’humanité. La Directrice générale a rappelé ses discussions instructives avec Sa Sainteté le Pape François lors de sa visite officielle au Saint-Siège en mars 2015, et a adressé à Sa Sainteté une invitation ouverte à visiter le Siège de l’UNESCO à Paris.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page