» La Directrice générale condamne la poursuite des meurtres de journalistes professionnels et citoyens en Syrie
07.12.2012 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne la poursuite des meurtres de journalistes professionnels et citoyens en Syrie

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé aujourd’hui son inquiétude concernant la poursuite des meurtres de journalistes professionnels et citoyens en Syrie. Sa déclaration intervient après la mort violente de huit journalistes depuis la fin novembre : le rédacteur en chef Naji Assaad, le reporter de télévision Bassel Tawfiq Youssef ; le journaliste professionnel Abdel Khalil et les journalistes citoyens Hozan Abdel Halim Mahmoud ; Mohammed Al-Khalid ; Abdullah Hassan Kaake ; Mohammad Al-Zaher, également connu comme Abou Nasser, et Moustafa Kerman.

« Je suis très préoccupée par la poursuite des meurtres qui ont décimé les rangs des journalistes professionnels et citoyens en Syrie au cours des dernières semaines », a déclaré la Directrice générale.

            « Le meurtre de journalistes et de blogueurs ne constitue pas seulement un crime contre des personnes et une entorse à leur droit de l’homme inaliénable à la liberté d’expression. C’est aussi un crime contre le droit de la société à accéder à l’information et à engager un débat démocratique », a conclu Irina Bokova.

            Naji Asaad, un journaliste retraité qui continuait de travailler pour le journal gouvernemental Tishreen, a été abattu hors de son domicile à Damas le 4 décembre. Le journaliste de la chaîne gouvernementale Bassel Tawfiq Youssef a été tué le 21 novembre dans la banlieue de Damas. Le journaliste citoyen Hozan Abdel Halim Mahmoud a été tué la veille alors qu’il filmait des combats au nord-est du pays, dans la province d’Al-Hasaka. Abed Khalil, un journaliste professionnel qui a été président du Conseil municipal kurde de Ras Al-Ain, a été tué par un tireur embusqué au cours des affrontements du 19 novembre. Mohammed Al-Khalid, un journaliste citoyen de Homs aurait été exécuté par un groupe armé à Alep le 18 novembre et Abdullah Hassan Kaake, également citoyen journaliste, aurait été torturé et tué dans la même ville la veille.

Deux autres  citoyens journalistes auraient également été tués par des tirs d’artillerie : Mohammad Al-Zaher, également connu comme Abou Nasser Na’imi, le 19 nnovembre à Damas, et Moustafa Kerman le 16 novembre à Alep.

Ces meurtres portent à 40 le nombre de reporters et de journalistes citoyens tués en Syrie cette année. La liste complète des journalistes assassinés se trouve sur le Mémorial UNESCO des journalistes assassinés. 

****

Contact médias : Sylvie Coudray, +33 (0) 1 45 68 42 12, s.coudray(at)unesco.org

 

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page