» La Directrice générale condamne le meurtre du cameraman colombien Yonni Steven Caicedo
25.07.2014 - UNESCOPRESS

La Directrice générale condamne le meurtre du cameraman colombien Yonni Steven Caicedo

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dénoncé aujourd'hui le meurtre de Yonni Steven Caicedo en Colombie le 19 février et demandé qu’une enquête soit menée.

« Je condamne l'assassinat de Yonni Steven Caicedo », a déclaré la Directrice générale. « J'appelle les autorités à enquêter sur cette affaire et faire en sorte que les responsables soient traduits en justice. Les criminels ne doivent pas être autorisés à utiliser la violence pour empêcher les journalistes de faire leur travail et priver la société d'information ».

Selon la Fundación para la Libertad de Prensa (FLIP) de Colombie, Yonnis Steven Caicedo, âgé de 21 ans, a été abattu par deux hommes non identifiés dans la ville de Buenaventura, le 19 février.

Yonnis Steven Caicedo travaillait comme cameraman pour les chaînes de télévision locales TV Noticias et Más Noticias. Quelques mois auparavant, il avait fui Buenaventura après avoir reçu des menaces de mort et y était revenu un peu plus tôt dans l’année, a rapporté la Fundación para la Libertad de Prensa.

Cette affaire porte à cinq le nombre de journalistes tués en Colombie depuis le 1er janvier 2013 dont le meurtre a été dénoncé par la Directrice générale.

                                                ****

Contact médias : Sylvie Coudray, +33 (0) 1 45 68 42 12

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

 

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page