» La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste péruvien Pedro Alfonso Flores Silva
13.09.2011 - Communiqué de presse de l’UNESCO N°2011-124

La Directrice générale condamne le meurtre du journaliste péruvien Pedro Alfonso Flores Silva

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste de télévision péruvien Pedro Alfonso Flores Silva survenu le 8 septembre.

« Je condamne le meurtre de Pedro Alfonso Flores Silva », a déclaré la Directrice générale. « Le meurtre de journalistes est un coup sévère porté à la démocratie et je fais confiance aux autorités péruviennes pour ne pas laisser un crime aussi grave impuni. Ceux qui utilisent la violence pour étouffer le débat public doivent être sanctionnés au nom de la démocratie et de l’Etat de droit ».

Pedro Alfonso Flores Silva, 36 ans, est mort de ses blessures après avoir reçu les tirs d’hommes masqués dans la ville de Casma le 7 septembre.  Directeur de programme de la chaîne de télévision locale Canal 6, Pedro Alfonso Flores Silva était l’objet de menaces répétées au cours des derniers mois, selon Reports sans frontières. L’ONG indique que ces menaces étaient liées au travail du journaliste concernant des cas supposés de corruption.

D’après la même source, Pedro Alfonso Flores Silva est le deuxième professionnel des médias assassiné au Pérou cette année.

*****

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page