» La Directrice générale dénonce l’assassinat du journaliste paraguayen Edgar Pantaleón Fernández Fleitas
27.06.2014 - UNESCOPRESS

La Directrice générale dénonce l’assassinat du journaliste paraguayen Edgar Pantaleón Fernández Fleitas

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exhorté aujourd'hui les autorités du Paraguay à veiller à ce que les responsables de l'assassinat du journaliste de radio Edgar Pantaleón Fernández Fleitas soient traduits en justice.

« Je condamne le meurtre d’Edgar Pantaleón Fernández Fleitas » a déclaré la Directrice générale. « Il est important que les responsables de crimes contre les journalistes soient traduits en justice. Le système judiciaire doit tout faire pour empêcher la violence du musèlement de la liberté d'expression et de la liberté de la presse ».

Avocat de formation, Edgar Pantaleón Fernández Fleitas, animait une émission quotidienne sur la radio communautaire Belén Comunicaciones. Il a été abattu dans son bureau situé dans la ville de Concepción, dans le nord du Paraguay le 19 juin.

L’animateur de radio est le deuxième journaliste tué au Paraguay cette année. Les condamnations d’assassinat de professionnels des médias par l’UNESCO se trouvent sur la page web qui leur est dédiée.

                                     ***

Contact médias : Sylvie Coudray, +33 (0) 1 45 68 42 12

L’UNESCO est l’agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article premier de son Acte constitutif, l’Organisation est tenue « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page