» La Directrice générale à Davos : Partenariat pour la prospérité, l’inclusion et la résilience
16.01.2017 - ODG

La Directrice générale à Davos : Partenariat pour la prospérité, l’inclusion et la résilience

© World Economic Forum

Du 17 au 20 janvier 2017, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, plaidera en faveur d’une coopération mondiale accrue en vue d’un développement inclusif lors de la rencontre annuelle du Forum économique mondial à Davos-Klosters sur le thème du leadership responsable et alerte.

« Comme l’a dit le Président-fondateur du Forum, M. Klaus Schwab, nous vivons aujourd’hui dans un « monde complexe, incertain et angoissant ». Les défis sont considérables à tous les niveaux, qu’il s’agisse d’affronter la 4e révolution industrielle, de renforcer l’efficacité du multilatéralisme, de mettre fin à la pauvreté ou de bâtir des sociétés plus ouvertes et soudées », a déclaré Mme Bokova.

« Le thème de cette année, consacré au leadership responsable et alerte, est un appel à une collaboration et un dialogue renforcés et à la recherche conjointe de solutions aux difficultés, collectives et interconnectées par nature mais qui frappent le plus durement les plus vulnérables partout et menacent la cohésion de nos sociétés », a ajouté Mme Bokova à la veille de l’ouverture du Forum.

Le Rapport annuel du Forum sur les risques mondiaux cite les inégalités, la polarisation sociale et l’intensification de la dégradation de l’environnement comme principaux moteurs de risques dans les dix prochaines années.

« Plus que jamais, nous devons favoriser la résilience, nous attaquer aux causes profondes de l’exclusion et des crises, investir dans les bâtisseurs de richesse partagée et d’une confiance fondée sur le sentiment de citoyenneté mondiale. Cela suppose d’abord de multiplier les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, mais aussi de tirer parti des technologies au service de l’inclusion et de reconnaître la culture et le patrimoine culturel comme fondements de l’identité et des valeurs communes ».

À travers des manifestations sur l’éducation, les écarts de compétences entre les jeunes, la protection du patrimoine culturel en situation de conflit, la Commission du large bande, l’autonomisation des filles et des femmes et la lutte contre les discriminations dans le sport, la Directrice générale prônera la mise en place de partenariats propices au renforcement de l’inclusion et à la mobilisation des hauts responsables et des sociétés autour des objectifs du développement durable et de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Elle attirera l’attention sur la publication du Rapport mondial de suivi sur l'éducation de l’UNESCO consacrée aux « Partenariats pour la prospérité : L’éducation au service d’une croissance verte et inclusive », parue en vue de la rencontre annuelle.

Au cours de sa mission, la Directrice générale participera à la Commission du large bande au service du développement durable au côté du Secrétaire général de l’UIT, M. Houlin Zhao, et du Président du Rwanda, M. Paul Kagame ; une réunion sur le thème « Définir l’avenir de l’éducation et des compétences », avec les ministres de l’éducation de l’Argentine et des Émirats arabes unis ; une table ronde sur l’éducation et les ODD organisée par l’Université de Genève et l’Université Tsinghua ; une manifestation organisée par la Fondation Varkey et l’Internationale de l'éducation sur les Incidences de la 4révolution industrielle sur l’éducation ; un débat organisé par la Fondation Intel sur les écarts de compétences entre les jeunes ; une réunion consacrée aux réponses à la crise du patrimoine culturel, avec la Smithsonian Institution et l’Organisation mondiale des douanes ; une réunion de la plate-forme humanitaire du Forum sur les enjeux de la protection du patrimoine culturel, qui seront examinés pour la première fois ; une manifestation organisée en collaboration avec le Centre de la Fédération de Russie pour la tolérance, la psychologie et l’éducation sur la lutte contre les discriminations dans le sport. Elle participera aux débats des dirigeants du monde sur le leadership responsable et alerte dans un monde multipolaire et sur le rétablissement de la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Lors de la rencontre annuelle, l’UNESCO, Proctor & Gamble et Save the Children s’engageront publiquement à autonomiser plus de 1 000 jeunes filles et femmes vivant en Jordanie, grâce à l’éducation, à l’enseignement des compétences nécessaires à la vie quotidienne et à une formation professionnalisante. Ce projet est mis en œuvre par le biais du Bureau de l'UNESCO à Amman.

À sa 47e édition, dans l’optique d’« améliorer l’état du monde », la rencontre annuelle du Forum économique mondial réunit les hauts responsables du monde – des gouvernements, des entreprises, des organisations internationales, du monde universitaire et de la société civile – afin qu’ils participent à des activités collaboratives en vue de définir les priorités mondiales, régionales et du secteur privé. En 2015, le Forum a été reconnu comme Organisation internationale pour la coopération public-privé par le Conseil fédéral suisse.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com