» La Directrice générale rencontre les membres du Comité consultatif de surveillance de l’UNESCO
07.07.2016 - ODG

La Directrice générale rencontre les membres du Comité consultatif de surveillance de l’UNESCO

Le 29 juin 2016, la Directrice générale a rencontré les membres du Comité consultatif de surveillance de l’UNESCO. Cet organe est un comité permanent composé d’experts extérieurs indépendants qui conseille la Directrice générale dans l’accomplissement de ses attributions en matière de surveillance et fait rapport tous les ans au Conseil exécutif. Cette réunion faisait suite à l’examen approfondi mené par le Comité du 27 au 29 juin concernant les principales questions de surveillance qui intéressent l’Organisation, notamment la gestion des risques, la budgétisation et l’établissement des rapports financiers, la sécurité informatique, la gestion du programme, l’évaluation, la surveillance, l’éthique et l’obligation redditionnelle.

Pendant cette réunion, les membres du Comité ont reconnu l’importance accordée par la Directrice générale à plusieurs éléments de responsabilité interne, et ont jugé très encourageantes les initiatives qu’elle avait prises pour renforcer les mesures relatives au respect de la politique d’éthique, à l’amélioration du processus d’enquête sur les allégations de mauvaise conduite et au suivi des rapports d’évaluation et d’audit interne. Toutefois, le Comité a relevé que les efforts de redynamisation de la gestion des risques de l’Organisation s’étaient relâchés et qu’une impulsion nouvelle devait être donnée en ce sens, avis partagé par la Directrice générale, qui a indiqué attendre avec intérêt le prochain rapport consultatif du Service d’évaluation et d’audit (IOS). Le Comité a rappelé qu’il importait de disposer d’un cadre de gestion des risques performant pour aider à la prise de décision dans les domaines prioritaires de l’UNESCO lors des discussions qui auraient lieu prochainement avec les États membres sur le cycle budgétaire. D’après les membres du Comité, la situation financière actuelle de l’Organisation exige de hiérarchiser les futurs programmes de façon très stratégique, car l’action de l’UNESCO risque de trop se disperser.

S’agissant d’IOS, le Comité a salué les progrès accomplis par l’Organisation pour faire progresser sa stratégie d’évaluation et le processus d’évaluation décentralisée, et a estimé que les plans de communication étaient des sources d’information sur la formation et les performances importantes pour guider la prise de décisions. En outre, le Comité a noté avec satisfaction qu’en juin, les services d’audit interne avaient fait l’objet d’une évaluation externe de la qualité et avaient obtenu les plus élevées des trois appréciations disponibles en matière de conformité aux normes professionnelles, ce qui fournissait un bon point de départ. Le Comité a approuvé les conclusions de l’évaluation de la qualité visant des possibilités spécifiques d’améliorer la participation de la Directrice générale et de l’organe directeur à ses évaluations périodiques des risques et à ses processus de planification, compte tenu notamment des ressources limitées dont disposait actuellement l’Organisation.

Par ailleurs, le 29 juin, le Comité a organisé une réunion d’information à l’intention des États membres. À cette occasion, les membres du Comité ont donné une présentation et répondu à des questions sur la portée et l’objet des comités d’audit et de gestion des risques. Ils ont également fourni des informations générales sur les mécanismes d’assurance et de gestion des risques, décrit les fonctions des comités d’audit et de gestion des risques, et répondu à des questions sur la présentation et sur certains aspects de l’approche de l’UNESCO dans ce domaine. Les États membres se sont félicités d’avoir pu échanger avec le Comité.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page