» La Directrice générale remercie le Gabon et le Timor-Leste pour leurs contributions
05.12.2011 - UNESCOPRESS

La Directrice générale remercie le Gabon et le Timor-Leste pour leurs contributions

©UNESCO

Le 5 Décembre 2011, la Directrice générale de l’UNESCO a fait la déclaration suivante

Je tiens à exprimer mes sincères remerciements aux gouvernements du Gabon et du Timor-Leste pour leurs généreuses contributions au Fonds d’urgence de l’UNESCO. Ce sont des marques de confiance envers l’Organisation dans ces moments difficiles. Elles envoient aussi un message clair sur l’importance des investissements dans l’éducation, les sciences, la culture et la communication comme moteurs du développement.

En participant au Système des Nations Unies, les pays en développement prennent part au partage des connaissances et de bonnes pratiques essentielles à l’amélioration des conditions de vie des populations, à la protection de la culture, à la lutte contre la corruption et pour le développement durable. Avec ces fonds, l’UNESCO montrera que le multilatéralisme est un levier majeur de changement. 

Ces contributions, venant de pays en développement, renforcent la détermination de l’UNESCO à accompagner les peuples dans leurs efforts pour sortir de la pauvreté. Je ferai en sorte que le don généreux du Gabon de 2 millions de dollars soit investi pour aider les enfants à rester dans les écoles, former les enseignants, préserver la forêt tropicale et protéger le patrimoine et l’identité culturels – à la fois dans le pays et en Afrique. Grâce à ce travail, l’UNESCO renforcera la citoyenneté et la bonne gouvernance.

De même, je veillerai à ce que la généreuse contribution du Timor-Leste de 1,5 millions de dollars renforce les efforts de l’UNESCO, à la fois dans ce pays et dans les pays voisins. Elle sera utilisée pour accélérer l’alphabétisation des filles et des garçons, préserver le patrimoine riche du pays, soutenir les médias indépendants et de permettre à chacun d’exercer son droit à s’exprimer librement.

Les deux contributions seront utilisées pour renforcer la coopération Sud-Sud afin que les pays en développement puissent avancer ensemble. Elles viennent en soutien du travail que l’UNESCO mène déjà dans chaque pays et permettront d’optimiser les résultats sur le terrain.

Je m’engage à utiliser toutes autres contributions en provenance des pays en développement pour soutenir leur propre développement. Ce n’est qu’en maintenant nos efforts dans ces pays que nous pourrons atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement et de l’Education pour Tous.

Irina Bokova

La Directrice générale 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page