» La Directrice générale souhaite la bienvenue aux jeunes cadres de l’UNESCO
14.09.2016 - ODG

La Directrice générale souhaite la bienvenue aux jeunes cadres de l’UNESCO

© UNESCO/Ignacio Marin

Le mardi 13 septembre 2016, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a rencontré les seize candidats retenus dans le cadre du Programme des jeunes cadres de l’UNESCO, afin de s’entretenir avec eux du rôle qu’ils auront à remplir pour l’avenir de l’Organisation et leur dire combien l’appui des jeunes à l’innovation et à la réforme de l’Organisation était important.

Entourée de l’Équipe de direction de l’UNESCO, Mme Bokova a livré un message fort dans lequel elle a fait part de sa volonté enthousiaste d’accueillir tous ces nouveaux talents. Plusieurs membres de l’Équipe de direction ont commencé leur carrière par le biais du Programme des jeunes cadres et ont gravi les échelons jusqu’au sommet de l’Organisation.

Les onze femmes et les cinq hommes sélectionnés sont originaires de toutes les régions du monde – Bosnie-Herzégovine, Brésil, Dominique, Libéria, Luxembourg, Monténégro, Namibie, Nouvelle-Zélande, Oman, Paraguay, Portugal, Singapour, Slovénie, Trinité-et-Tobago, Viet Nam et Zambie – et constituent un très large éventail de profils, puisqu’ils sont issus de domaines tels que le développement et la mondialisation, les politiques publiques, la gestion des entreprises, les communications mondiales, le droit environnemental ou la comptabilité appliquée à la finance. Ils sont affectés dans tous les secteurs de programme, ainsi que dans les services financier, juridique et des ressources humaines de l’Organisation. Trois d’entre eux sont nommés au sein d’unités hors Siège de l’UNESCO, à Santiago, Khartoum et Apia.

Le Programme 2015 a eu une incidence importante sur la répartition géographique globale de l’UNESCO : ainsi, en août 2016, 83 % des 195 États membres de l’Organisation étaient représentés.

Avant d’être recrutés, les candidats sont passés par un long processus de sélection extrêmement compétitif, puisque les États membres ont présenté 907 candidats, soit plus du double que précédemment. Ce processus a également placé les nouvelles technologies sur le devant de la scène grâce au recours à des entretiens par vidéo et Skype, ce qui a permis à des candidats des quatre coins du monde d’y prendre part.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com