07.07.2016 - ODG

L’éducation, clé de la durabilité

© UNESCO

Le 7 juillet, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a défendu l’idée que l’éducation était un moteur essentiel de développement durable lors d’une manifestation sur le thème « Éducation en vue du développement durable et rôle du Programme 2030 », organisée pendant la Semaine d’Almedalen (Suède).

Cette manifestation était organisée par la Commission nationale suédoise pour l'UNESCO, l’Université d’Uppsala et le Centre international suédois d'éducation en vue du développement durable (SWEDESD), avec la participation de S. E. M. Gustav Fridolin, Ministre de l’éducation de la Suède, de Mme Eva Friman, du SWEDESD, et de‎ M. Mats Djurberg, Secrétaire général de la Commission nationale suédoise.

La Semaine d’Almedalen est le plus grand rassemblement politique annuel de Suède, où se réunissent partis politiques, responsables gouvernementaux et politiques, et représentants des médias. La Semaine comprend plus d’un millier de manifestations et accueille plusieurs dizaines de milliers de participants.

Lors d’un large débat avec le Ministre et le public, Mme Bokova a indiqué que l’éducation était le fil rouge liant le Programme 2030 et l’Accord de Paris sur le climat.

« Pour atténuer les effets du changement climatique, nous avons besoin d’économies plus vertes mais, surtout, de sociétés plus vertes », a-t-elle argumenté. « D’où la nécessité d’adopter de nouvelles façons de voir le monde et de se comporter en tant que citoyens du monde. Voilà pourquoi l’éducation est essentielle. »

M. Fridolin ‎a souligné combien la Suède était attachée à l’Éducation en vue du développement durable.

« Les ODD révolutionnent notre manière de travailler, à travers une approche globale », a déclaré le Ministre. « Et l’ODD 4, relatif à l’éducation, en est la clé de voûte. »

La Directrice générale a souligné les progrès accomplis avec la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable (2005-2014), parrainée par le Japon et pilotée par l’UNESCO, avec le soutien actif de la Suède.

Cette décennie internationale s’est achevée sur la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l'éducation au développement durable, organisée par le Japon en 2014, à Aichi-Nagoya, qui a adopté le Programme d'action global pour l'EDD, que l’UNESCO porte en avant.

« Pour progresser, nous devons intégrer les questions relatives au développement durable dans les systèmes nationaux d’éducation et intégrer l’éducation dans toutes les initiatives visant à promouvoir le développement durable », a déclaré Mme Bokova, soulignant les cinq priorités du Programme d'action global.

Elle a signalé la publication à venir sur le lien entre l’éducation et tous les ODD.

Mme Friman a lancé un appel vigoureux en faveur d’une intégration solide de l’EDD à tous les niveaux des systèmes éducatifs.

Irina Bokova a souligné le rôle de chef de file de la Suède pour faire progresser le Programme 2030‎.

« Je remercie vivement la Suède pour ce rôle qu’elle assume et j’espère qu’elle l’approfondira, en vue de piloter des projets phares au service du Programme d’action global et de suivre les progrès accomplis – nous devons agir maintenant et avancer ensemble ».

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com