» Les responsables de l’éducation et les jeunes se mettent d’accord sur la voie à suivre lors de la première Con...
29.09.2016 - Education Sector

Les responsables de l’éducation et les jeunes se mettent d’accord sur la voie à suivre lors de la première Conférence internationale sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation

© MGIEP

Plus de 200 responsables de haut niveau, experts et jeunes militants dans le domaine de l’éducation originaires de près de 70 pays se sont réunis à New Delhi, en Inde, les 19 et 20 septembre, pour la première « Conférence internationale de l’UNESCO sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation : Agissons ».

Les participants, préoccupés par l’augmentation des attaques perpétrées par des groupes extrémistes violents à travers le monde, se sont réunis afin de construire une vision commune des moyens nécessaires pour faire en sorte que les systèmes éducatifs puissent intervenir de façon appropriée et efficace.

Pour de nombreux participants, cela exige de répondre à des questions controversées de manière responsable, au sein et en dehors de l’école, par le biais de l’éducation formelle et non formelle, et de s’assurer que l’ensemble des systèmes éducatifs soient mobilisés et aptes à relever le défi.

« Les jeunes sont […] les premières cibles des stratégies de recrutement des groupes extrémistes et sont victimes de leur violence », a déclaré M. Gwang-Jo Kim, le directeur du Bureau de l’UNESCO à Bangkok, intervenant au nom de la Directrice générale. « Si nous nous appuyons uniquement sur le recours à la force pour trouver des solutions, nous ne nous attaquerons pas aux nombreuses conditions sous-jacentes qui alimentent l’extrémisme violent et qui conduisent les jeunes à rejoindre les groupes extrémistes ». « Nous risquons aussi d’abandonner une génération de jeunes au désespoir et au désengagement ».

Domaines d’action prioritaires

Organisée conjointement par le Siège de l’UNESCO et l’Institut Mahatma Gandhi d'éducation pour la paix et le développement durable (MGIEP) de l’UNESCO, la Conférence a fourni des idées concrètes sur la voie à suivre en identifiant des domaines d’action prioritaires relatifs au contenus pédagogiques, aux enseignants, aux environnements d’apprentissage et au besoin de créer des partenariats plus efficaces.

Ces recommandations ont mis en lumière la nécessité d’investir dans les efforts de prévention, étant entendu qu’une vision, un engagement à long terme et durable en faveur du changement ainsi qu’un leadership solide à chaque niveau des systèmes éducatifs seront indispensables pour voir des résultats.

Plus particulièrement, les participants ont souligné l’importance de supprimer des matériels pédagogiques les contenus qui alimentent la colère, les stéréotypes et les préjugés. Cette mesure a été jugée essentielle pour offrir aux apprenants un espace sûr de dialogue ouvert sur les questions sensibles à l’école.

L’importance du soutien aux enseignants – en tant qu’éducateurs, agents du changement et médiateurs – a également été soulignée afin de s’assurer que les écoles et la communauté dans son ensemble travaillent dans la même direction. Il s’agit d’investir dans la formation initiale et continue pertinente, ainsi que dans le soutien psychosocial adéquat des enseignants qui sont victimes de l’extrémisme violent.

Les écoles pouvant malheureusement être des lieux d’apprentissage de la violence, le personnel éducatif doit mettre en œuvre et appliquer des politiques d’éducation inclusives qui permettent aux filles comme aux garçons de se sentir en sécurité, responsables et confiants dans leur appartenance à la communauté d’apprentissage. L’inclusion est également essentielle pour nourrir la solidarité entre les apprenants et renforcer leur résilience face aux messages de l’extrémisme violent.

Enfin, les participants ont mis en avant la valeur éducative des partenariats efficaces avec les autres acteurs et secteurs de l’éducation, tels que les groupes de jeunes, les agents de police affectés au travail de prévention, les travailleurs sociaux, les médias, les organisations confessionnelles et les familles.

L’un des éléments marquants de l’événement a été le débat entre générations « Talking Across Generations on Education » (TAGe), durant lequel 50 jeunes délégués venus du monde entier ont participé à un dialogue ouvert sur la prévention de l’extrémisme violent. Le débat animé, qui a été modéré par le célèbre éducateur, auteur et activiste Irshad Manji, s’est achevé par le lancement de la plate-forme de dialogue en ligne Knowledge Commons du MGIEP.  

Activités de suivi

La conférence s’est achevée sur un engagement à mettre en œuvre des activités de suivi :

Le Guide de l’UNESCO pour les décideurs sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation sera finalisé sur la base des suggestions formulées lors de la conférence et publié en anglais et en français d’ici la fin de l’année, avec d’autres langues à suivre.

L’UNESCO s’assurera que les participants à la conférence restent en contact, et développera son Centre d’échange d’informations en ligne sur l’éducation à la citoyenneté mondiale avec des matériels pédagogiques à l’appui de la prévention de l’extrémisme violent.

Des activités de renforcement des capacités en collaboration avec les principaux partenaires seront également lancées afin de doter les responsables politiques, les enseignants et les éducateurs des outils appropriés permettant de soutenir efficacement les efforts de prévention.

Enfin, le MGIEP s’est engagé à faciliter le dialogue mondial sur les questions clés et a recommandé le développement d’outils d’apprentissage et de plates-formes numériques servant d’espaces de dialogue sûrs. Soulignant la nécessité d’intégrer les voix des jeunes dans l’élaboration des politiques, l’institut appuiera l’élaboration d’un guide pour les jeunes sur la prévention de l’extrémisme violent.

La conférence a été organisée avec le soutien de l’OIF, du Royaume d’Arabie saoudite, représenté par la Délégation saoudienne auprès de l’UNESCO, et du Département d'État des États-Unis.

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page