» Huit nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial
17.07.2016 - UNESCOPRESS

Huit nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

© Comité Technique/ Sven OehmNumerous shelters offer astonishing views (Chad)

Istanbul, 17 juillet – Le Comité du patrimoine mondial, dont la 40e session s'est tenue du 10 au 17 juillet à Istanbul (Turquie), a inscrit aujourd'hui au cours de sa session de l'après-midi huit nouveaux sites : un site transnational (Kazakhstan/Kirghizistan/Ouzbékistan) et des sites au Canada, en Chine, en Iran, en Iraq, au Mexique, au Soudan et au Tchad.

Les nouveaux sites  naturels sont :   

Shennongjia au Hubei (Chine) – Situé dans la province du Hubei, au centre-est de la Chine, le site est formé de deux éléments : Shennongding/Badong à l’ouest et Laojunshan à l’est. Il abrite les plus grandes forêts primaires de Chine centrale et sert d’habitat à de nombreuses espèces animales rares comme la salamandre géante de Chine, le rhinopithèque de Roxellane, la panthère nébuleuse, le léopard ou l’ours à collier. Shennongjia au Hubei est l’un des trois centres de biodiversité de la Chine. Le site, qui a fait l’objet d’expéditions internationales de collectes de plantes aux XIXe et XXe siècles, occupe une place importante dans l’histoire de la recherche botanique. 

Mistaken Point (Canada) – Ce site fossilifère est situé l’extrémité sud-est de l’île de Terre-Neuve, à l’est du pays. Il se compose d’une bande étroite de 17 km de long, formée de falaises côtières accidentées. Originaires des fonds marins, ces falaises, qui datent de la période de l’Edicarien (580-560 millions d’années), présentent les plus anciens assemblages de grands fossiles connus. Ces fossiles illustrent un tournant critique dans l’histoire de la vie sur Terre : l’apparition d’organismes de grande taille, biologiquement complexes, après trois milliards d’années d’évolution dominée par les microbes.  

Archipel de Revillagigedo (Mexique) – Cet archipel, situé dans le Pacifique Est, se compose de quatre îles isolées et de leurs eaux environnantes : San Benedicto, Socorro, Roca Partida et Clarión. Cet archipel fait partie d’une chaîne de montagnes sous-marines et les îles représentent les sommets de volcans émergeant de la mer. Ces dernières offrent un habitat d’importance critique à de nombreuses espèces sauvages et sont particulièrement importantes pour les oiseaux marins. Les eaux qui les entourent se caractérisent par une concentration remarquable d’espèces pélagiques de grande taille comme les raies manta géantes, les cétacés, les dauphins et les requins. 

Parc national marin de Sanganeb et Parc national marin de la baie de Dungonab – île de Mukkawar (Soudan) – Le site se compose de deux zones séparées : Sanganeb est une structure récifale corallienne isolée, située au centre de la mer Rouge dont elle est l’unique atoll, à 25 km au large du littoral du Soudan. La deuxième composante du site est constituée de la baie de Dungonab et de l’île de Mukkawar. Ces dernières sont situées à 125 km au nord de Port Soudan et comprennent un système très divers de récifs coralliens, mangroves, herbiers marins, plages et îlots. Le bien sert d’habitat à des populations d’oiseaux de mer, de mammifères marins, de poissons, de requins, de tortues et de raies manta. La baie de Dungonab abrite également une population d’importance mondiale de dugongs. 

Désert de Lout (République islamique d’Iran) – Le désert de Lout, ou Dasht-e-Lut, se trouve dans le sud-est du pays. Entre juin et octobre, cette zone subtropicale humide est balayée par des vents violents qui créent un transport de sédiments et une érosion éolienne à une échelle colossale. De fait, le site présente certains des plus spectaculaires exemples de reliefs éoliens de yardangs (crêtes ondulées massives). Il se compose aussi de vastes déserts de pierre et d’un champ de dunes. L’ensemble forme un exemple exceptionnel de processus géologiques en cours. 

Tien Shan occidental (Kazakhstan/Kirghizistan/Ouzbékistan) – Ce site transnational se trouve dans le système de montagnes du Tian Shan en Asie centrale, l'une des sept plus grandes chaînes de montagnes du monde. Le Tien Shan occidental, avec ses différents éléments, varie en altitude de 700 à 4503 mètres. Ce site comprend une grande diversité de paysages qui, à leur tour, abritent une biodiversité exceptionnellement riche. La région du Tien Shan occidental est importante au plan mondial comme centre d’origine d’un certain nombre d’espèces d’arbres fruitiers cultivés, tout comme pour sa grande diversité de types de forêts et d’associations uniques de communautés de plantes.

 

Les nouveaux sites mixtes (naturels et culturels)  sont :

Massif de l’Ennedi : paysage naturel et culturel (Tchad) – Situé dans le nord-est du pays, le massif de l'Ennedi est formé de grès. Avec le temps, l'érosion de l'eau et du vent ont sculpté ce plateau, découpant des canyons et des vallées et créant des paysages spectaculaires avec des arches naturelles, des piliers rocheux, des pics et des falaises. Dans les plus grands canyons, les eaux permanentes jouent un rôle capital dans l’écosystème et sont d’importance critique pour la survie de la faune, de la flore et des êtres humains. Sur les surfaces rocheuses de ses grottes, canyons et abris, des milliers d'images ont été peintes et gravées, constituant une des plus grandes collections d'art rupestre du Sahara.

Les Ahwar du sud de l’Iraq : refuge de biodiversité et paysage relique des cités mésopotamiennes (Iraq) – Il s’agit d’un ensemble de sept sites : trois sites archéologiques et quatre zones humides marécageuses situés dans le sud de l’Iraq. Les villes archéologiques d’Uruk et d’Ur et le site archéologique du Tell Eridu font partie des vestiges de villes et d’établissements sumériens qui se développèrent en Mésopotamie méridionale entre le 4e et le 3e millénaire avant J.-C. dans le delta marécageux du Tigre et de l’Euphrate. Les Ahwar du sud de l’Iraq –également connus sous le nom de régions marécageuses d’Iraq- sont uniques car il s’agit d’un des plus grands deltas intérieurs du monde, dans un milieu extrêmement chaud et aride.  




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page