» Entretien de la Directrice générale avec Aurélie Filippetti, Ministre de la culture et de la communication de ...
30.01.2013 - ODG

Entretien de la Directrice générale avec Aurélie Filippetti, Ministre de la culture et de la communication de la France

© UNESCO/Emilien Urbano

La Directrice générale a reçu mercredi 30 janvier 2013 la Ministre de la culture et de la communication de la République Française Aurélie Filippetti, pour évoquer les points de coopération conjointe entre la France et l’UNESCO.

Au vu des derniers développements de la situation au Mali, la Directrice générale a rappelé sa détermination à soutenir le peuple malien dans la reconstruction de son patrimoine : « La reconstruction du patrimoine est indispensable pour redonner au peuple malien la confiance en son avenir. » La Ministre a de son côté témoigné du plein soutien de la France dans cet effort.

Aurélie Filippetti a également souligné son attachement à la protection du patrimoine culturel national en soulignant tout particulièrement son souhait de voir intégrer en droit français les dispositions de la Convention de l’UNESCO de 1972 sur la protection du patrimoine mondial. « Nous sommes à un moment crucial de l’histoire de la Convention, avec beaucoup de débats sur la question de la crédibilité de la liste, dont la responsabilité première n’est pas d’attribuer un label mais d’assurer la préservation effective des sites sur le long terme. » a indiqué la Directrice générale. Aurélie Filippetti a notamment souligné que « le Patrimoine mondial s’inscrit dans le long terme et ne doit pas se focaliser sur le label : il est avant tout un élément de construction citoyenne », évoquant également l’importance de l’éducation artistique pour le dialogue interculturel.

La Directrice générale et la Ministre ont encore souligné l’importance de la culture pour la lutte contre les inégalités économiques et sociales. « Tout le monde cherche des réponses pour une plus grande justice sociale, et l’une de ces réponses réside dans la culture » a déclaré Irina Bokova, soulignant le rôle phare des industries culturelles dans les pays émergents, et rappelant l’importance de mieux situer la culture au cœur de l’agenda du développement après 2015. La Ministre a ajouté que cet effort est profondément lié à la protection de la diversité culturelle.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page