» Des jeunes leaders de l’EDD participent au Forum des ONG organisé par l’UNESCO en Arabie saoudite
19.05.2017 - Education Sector

Des jeunes leaders de l’EDD participent au Forum des ONG organisé par l’UNESCO en Arabie saoudite

© UNESCO

Le 7e Forum des ONG organisé par le Comité de liaison ONG-UNESCO et l’UNESCO en partenariat avec la Fondation Mohammed bin Salman bin Abdulaziz (MISK) s’est tenu à Riyad (Arabie saoudite), les 3 et 4 mai 2017. Le thème du forum, « La jeunesse et son impact social », s’inscrit dans le mandat et les activités de l’UNESCO dans le domaine de la jeunesse.

Le forum a rassemblé 400 ONG avec une forte représentation de la jeunesse de plus de 70 pays, dont 25 jeunes leaders de l’EDD du Liban, du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Kenya, du Nigéria, du Rwanda et du Japon, nommés par l'UNESCO pour leur contribution à des initiatives locales conduites par des jeunes visant à faire avancer les Objectifs de développement durable. Les jeunes leaders de l'EDD ont également bénéficié de différentes formations régionales menées par l'UNESCO au titre du Programme d'action global pour l'EDD, en collaboration avec les membres du Réseau de partenaires du Programme (Domaine d'action prioritaire 4 pour les jeunes), dans le cadre du projet phare du réseau.

Impliquer les jeunes pour trouver des solutions

« En tant que jeune leader de l’éducation, j’ai vécu un moment fort qui m’a fait prendre conscience de la contribution de notre Organisation à l’EDD », a dit Victoria Ibiwoye du Nigéria, qui avait participé à l’atelier régional de la session de formation des jeunes au leadership de l’EDD à Nairobi. «  Je suis heureuse de voir que l’on prête davantage d’attention aux jeunes et à notre impact au sein de la société. Il y a plusieurs décennies, la participation des jeunes était presque invisible et aujourd'hui, il est intéressant de voir l'orientation du Forum des ONG, qui montre que les jeunes sont vraiment en mesure d'influer sur les générations à venir. »

Le forum de haut niveau a donné lieu à des interventions de conférenciers professionnels et de dignitaires tels que S.E Noura Al Kaabi, Ministre d'État aux affaires du Conseil national fédéral (EAU). « Les jeunes souffrent beaucoup du manque d’intérêt du gouvernement. Nous devons trouver des solutions avec eux », a-t-elle déclaré, mettant le gouvernement au défi de soutenir les jeunes dans leurs efforts.

Tanzila Khan, une entrepreneuse sociale pakistanaise, a conseillé aux jeunes leaders de se motiver pour trouver des solutions aux problèmes actuels par le biais du bénévolat. Khan a évoqué le rôle de son organisation comme un exemple de la façon dont les jeunes peuvent créer des initiatives durables. Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia et de la Fondation Wikimédia, a partagé des enseignements sur la résilience qui nous permettent d’apprendre de nos échecs. Il a envoyé un message fort aux jeunes sur la peur de l'échec. « Échouez plus rapidement, mais amusez-vous en chemin », a dit Wales.

Échanger des idées et créer des réseaux

Pour les jeunes leaders de l'EDD de la région Afrique, le forum a été l'occasion de se réunir et de discuter des moyens de construire un réseau de plaidoyer plus fort en faveur de l'EDD en Afrique. Ils ont partagé des idées, par exemple la création d'un cadre de visibilité pour promouvoir des actions individuelles au niveau des pays, en invitant d'autres jeunes à échanger des idées, des outils et des compétences pour améliorer leurs activités locales. Les jeunes leaders ont également encouragé les jeunes militants de la région à saisir les opportunités de développement locales et internationales.

Mlle Sherihan Akkawi, une jeune leader de l'EDD de Beyrouth, a expliqué que le Forum de l'EDD l'avait encouragée à croire en ce qu'elle faisait et à poursuivre son travail de sensibilisation aux Objectifs de développement durable. Le forum lui a montré à quel point l'éducation au développement durable était importante pour que les jeunes grandissent en abordant les complexités du monde actuel avec des comportements durables.

Le forum a également lancé une tendance en proposant une possibilité d’accroître le financement des initiatives menées par les jeunes, dans le cadre d'une compétition de terrain pour identifier le projet ou la proposition la plus prometteuse d'une ONG qui favorise l'engagement des jeunes à créer un changement social positif. Cinq initiatives menées par des jeunes ont été présélectionnées parmi plus de 70 candidatures. Le gagnant a remporté une bourse de 30 000 dollars ainsi que la création de profils par la Fondation MISK, et les autres ont reçu 20 000 dollars chacun.

Le forum a largement réussi à rassembler les États, les organisations non gouvernementales, les milieux universitaires et les leaders de la jeunesse pour façonner l'avenir. Selon Dejan Bojanic, représentant du Forum européen de la jeunesse, les discussions au forum ont porté sur des questions importantes pour la préservation des droits humains tout en consolidant les mérites de l'inclusion.

« Le forum a créé un espace rare à Riyad où les femmes ont pu faire des choix actifs, où nous avons écouté des modèles et discuté du féminisme. Il a donné la possibilité d’apprendre à protéger la dignité humaine des personnes handicapées. Les organisations de défense des droits de l'homme, quel que soit l’endroit où elles se trouvent, n'appartiennent pas aux États mais à l'humanité. La première étape pour éprouver de l'empathie et s’allier au combat de quelqu'un d'autre est de le comprendre. C'est la raison pour laquelle je me suis rendu en Arabie saoudite », a dit M. Bojanic.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page