» Débat sur l’évolution des médias et l’universalité d’Internet lors du Forum 2013 du SMSI
27.05.2013 - Communication & Information Sector

Débat sur l’évolution des médias et l’universalité d’Internet lors du Forum 2013 du SMSI

Interactive Facilitation Meeting of WSIS Action Line “Media” (C9), 13 May 2013, Geneva, Switzerland. © UNESCO

« Internet a eu une influence profonde et variée sur les médias ces dix dernières années et devrait être au cœur des discussions actuelles sur la mise à jour d’une stratégie post-2015 sur la grande orientation C9 – Médias du SMSI », ont déclaré les participants à la réunion sur la grande orientation C9 lors du Forum 2013 du SMSI.

Pour la 8e année consécutive, l’UNESCO a organisé la réunion de consultation sur la grande orientation C9 – Médias du SMSI lors du Forum du SMSI. Cette année, la réunion a eu lieu le 13 mai à l’UIT à Genève (Suisse). Pour préparer le terrain sur le thème « Universalité d’Internet : conceptualiser l’évolution des paysages médiatiques et mettre à jour les stratégies pour l’après-2015 », un représentant de l’UNESCO a abordé les aspects des médias présents dans la Recommandation finale de la réunion d’examen SMSI+10 et les réflexions actuelles sur une nouvelle conception de l’universalité d’Internet. L’UNESCO réexamine cette conception pour promouvoir Internet comme un média gratuit, ouvert à tous, mené par l’engagement de multiples acteurs. Un rapport commandé par l’UNESCO, Exploring evolving mediascape, a également été présenté lors de la réunion.

Un représentant du Conseil de l’Europe a exposé les Principes du Conseil de l’Europe sur la gouvernance de l’Internet et la Recommandation sur la protection et la promotion de l’universalité, de l’intégrité et de l’ouverture de l’Internet. Cette Recommandation réaffirme que la protection de la liberté d’expression et l’accès à l’information sur Internet, de même que la promotion de l’importance des services publics, font partie d’un vaste ensemble de questions concernant la garantie de l’universalité, de l’intégrité et de l’ouverture de l’Internet. Le Conseil de l’Europe a également approuvé la Recommandation sur une nouvelle conception des médias, qui appelle ses Etats-membres à adopter une nouvelle conception des médias plus large qui inclut tous les acteurs, contenus et applications (comme les réseaux sociaux et les jeux en ligne) et, de ce fait, à réexaminer les besoins de règlementation concernant tous les acteurs qui offrent des services ou produits dans le système des médias.

Des représentants de l’Union européenne de radio-télévision  (EBU), de l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) et de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ont abordé les défis de la convergence numérique entre la défense de la radiodiffusion de service public et le développement des radios communautaires dans les domaines de la coordination technique, la gestion de spectre, l’harmonisation des intérêts privés et publics, la sécurité numérique, le cadre législatif et règlementaire et la culture numérique. Un représentant de l’Association pour le progrès des communications (APC) a souligné les dimensions de respect des droits de l’Homme et de la morale sur Internet et a repris le concept d’universalité d’Internet dans le sens d’une promotion de la liberté d’expression, de l’accès universel et de l’utilisation d’Internet comme bien public pour l’humanité.

Les participants ont discuté de nombreux sujets, des problèmes de la violence organisée sur les réseaux sociaux, de la sécurité en ligne, du conflit entre la liberté en ligne et les autres droits numériques, aux questions des sexes dans le développement des médias et du rôle des médias dans la promotion de la diversité culturelle et de la cohésion sociale. Le débat s’est centré sur la complexité croissante de la défense de la liberté d’expression et du développement des médias dans l’ère numérique.

Les participants ont admis l’interdépendance entre la question des droits de l’Homme et la convergence du contenu et de l’infrastructure des médias-TIC, ce qui nécessitait un cadre plus large pour développer la stratégie des médias pour l’après-2015 et faciliter la coopération entre C9 et les autres grandes orientations du SMSI comme C3 – Accès à l’information et au savoir, C7 – Téléenseignement, C8 – Diversité et identité culturelles et C10 – Dimensions éthiques de la société de l’information.

Le concept d’universalité d’Internet a été envisagé comme un moyen pertinent et opportun d’examiner ce cadre afin de recontextualiser les stratégies sur les médias et les autres grandes orientations associées pour l’après-2015. A travers de plusieurs consultations, la session a servi de point de départ à la réflexion sur l’idée de développement et de renforcement du concept d’universalité d’Internet.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page