» Fidji devient le 150e Etat à s’attaquer au dopage dans le sport
17.11.2010 - UNESCOPRESS

Fidji devient le 150e Etat à s’attaquer au dopage dans le sport

Fidji est devenu aujourd’hui le 150ème pays ayant ratifié la Convention de l’UNESCO contre le dopage dans le sport. Depuis son entrée en vigueur le 1er février 2007, cette Convention internationale a été ratifiée par plus de 75% des Etats, ce qui représente plus de 92% de la population mondiale. Il s’agit d’un des traités les plus rapidement mis en œuvre de l’histoire de l’UNESCO.

« La lutte contre le dopage n’a jamais connu jusqu’ici des efforts mondiaux aussi marqués ou aussi ciblés pour fournir aux athlètes un environnement honnête et équitable », a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO. Elle a poursuivi : « La ratification de cette Convention par un si grand nombre de pays et dans un laps de temps aussi court montre à quel point le problème du dopage dans le sport est pris au sérieux par les gouvernements de la planète ».

La Convention inscrit les efforts de lutte contre le dopage dans un cadre conséquent et oblige les gouvernements à lancer des actions pour limiter l’offre de substances et de méthodes illégales qui améliorent les performances, pour restreindre le trafic et pour mieux réguler les suppléments nutritionnels. « La Convention permet aux gouvernements d’aligner leur législation et leur politique nationales sur le Code mondial antidopage, permettant ainsi une harmonisation des règles gouvernant la lutte contre le dopage », a souligné John Fahey, Président de l’Agence mondiale antidopage (AMA) dans une  déclaration écrite.

« L’AMA, composée à égalité par le Mouvement sportif et les gouvernements, est particulièrement reconnaissante envers l’UNESCO pour son rôle déterminant dans ce processus et elle se félicite de l’appui vigoureux reçu par la Convention ». L’UNESCO travaille activement avec les Etats en vue de soutenir la Convention par des programmes d’éducation et de prévention antidopage. Ainsi, plus de 30 pays ont reçu une aide financière du Fonds de l’UNESCO pour l’élimination du dopage dans le sport. « Si la Convention fournit le plan de route, le Fonds lui fournit les moyens d’atteindre l’objectif principal : promouvoir la lutte contre le dopage afin que les générations futures puissent profiter d’un sport débarrassé du dopage et y exceller », a déclaré  Irina Bokova. 

L’UNESCO et l’AMA encouragent fortement les 43 autres Etats membres de l’Organisation à ratifier le plus vite possible la Convention.

</li><li>

</li><li>

</li></ul>




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page