» Les grands mouvements migratoires dans l’histoire : le cas de l’Asie mineure
28.11.2016 - UNESCOPRESS

Les grands mouvements migratoires dans l’histoire : le cas de l’Asie mineure

© Shutterstock.com / Riccardo Nastasi

L’UNESCO organise une conférence internationale intitulée « Les Grandes migrations en Asie mineure dans l’Antiquité : circulation, échanges et transformations sociales » au Siège de l’UNESCO à Paris, du 29 au 30 novembre (Salle IX).

Organisé avec le concours du Kazakhstan, cet événement réunira des experts venus de différentes régions du monde parmi lesquels on peut citer notamment Jean-Paul Demoule, Professeur de protohistoire européenne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France) ou encore Luiz Oosterbeek, archéologue et Secrétaire général du Conseil international de la philosophie et les sciences humaines (CIPSH).

Cet événement s’inscrit dans une série de conférences sur les grandes migrations dans différentes régions du monde, organisées depuis 2008 par la République du Kazakhstan sous les auspices de l’UNESCO, dans le cadre de la Décennie internationale pour le rapprochement des cultures (2013-2022) dont l’UNESCO est l’agence chef de file.

Les experts présents s’intéresseront aux mouvements de population qui ont conduit aux civilisations anciennes d’Asie mineure : des rives de la mer Noire vers le Nord, de la Méditerranée vers le Sud, de la région égéenne vers l’Ouest et des hauts-plateaux arméniens vers l’Est. Une analyse historique des migrations de masse qui ont eu lieu dans la région peut permettre de mieux comprendre les dynamiques à l’œuvre dans le départ de millions de personnes d’Afrique et du Moyen-Orient aujourd’hui.

Replacer les événements actuels dans une perspective historique peut permettre de jeter un autre éclairage sur les forces qui président aux déplacements massifs de populations d’une région à l’autre et de faire face aux conséquences tragiques de la crise actuelle des migrants. L’approche interdisciplinaire vise à favoriser l’interaction entre les migrations, la circulation et les transformations sociales. A la lumière des recherches récentes, les experts débattront des conditions de l’émergence et de la diffusion des premiers signes et des écrits qui ont donné lieu à des innovations technologiques et à l’élaboration de récits historiques.

***

Les journalistes désirant couvrir cet événement sont priés de s’accréditer.

Contact médias : Djibril Kébé, Service de presse de l’UNESCO, d.kebe(at)unesco.org, +33 (0) 1 45 68 17 41




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page