» Capitaliser sur le pouvoir du patrimoine vivant pour un monde plus pacifique
30.11.2012 - UNESCOPRESS

Capitaliser sur le pouvoir du patrimoine vivant pour un monde plus pacifique

© 2009 by Jean-Luc KokelUn fest-deiz en plein air à Plouzélambre (Côtes-d'Armor).

Plus de 600 experts, représentants et des praticiens de plus de 110 pays se réuniront au Siège de l'UNESCO du 3 au 7 décembre pour faire le bilan sur l’état du patrimoine culturel immatériel du monde et les mesures globales en cours prises pour sa sauvegarde. Les 24 membres du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel se réuniront pour faire le point sur les progrès accomplis par les Etats parties sur les mesures juridiques, réglementaires ou autres prises pour sauvegarder le patrimoine culturel immatériel dans leurs pays.

L'impact d'inscriptions sur la Liste représentative dans leurs pays respectifs sera également évalué.  De même, près de 56 dossiers de nominations seront examinés par le Comité tel que : Le chant bouddhique Indien, le tissage traditionnel du chapeau de paille équatorien, le savoir-faire traditionnel du violon à Crémone, Le savoir-faire de la poterie en terre cuite dans le district de Kgatleng au Botswana.

Le patrimoine culturel immatériel se réfère aux pratiques et expressions vivantes transmises d'une génération à l'autre. Ces traditions vivantes sont constamment recréées par les communautés en réponse à leur milieu, à leur relation avec la nature et à leur histoire. Ce dynamisme est précisément ce qui fait de la culture une force puissante pour le dialogue, l'échange et la compréhension entre les peuples. La sauvegarde des traditions vivantes aide à exploiter la puissance de la diversité culturelle pour des sociétés plus solidaires et un monde plus pacifique.

L'UNESCO a ouvert la voie en élargissant la définition du patrimoine culturel, qui a longtemps été considéré comme s’appliquant uniquement aux monuments et œuvres d'art. Pour l'UNESCO, le patrimoine culturel doit englober non seulement les vestiges historiques, mais aussi toute la culture vivante. Comme la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, l’explique: « Le patrimoine culturel immatériel est un pont entre le passé et l'avenir. C'est notre façon de comprendre le monde et les moyens par lesquels nous le façonnons. C'est une base de sagesse et de connaissances sur laquelle bâtir un développement durable pour tous. Le patrimoine culturel immatériel est un bien précieux des communautés, des groupes et des individus - eux seuls peuvent le sauvegarder et le transmettre aux générations à venir ».

Le patrimoine culturel immatériel comprend 5 grands domaines :

  • les arts du spectacle tels que la danse Saman (Indonésie)

Le patrimoine culturel n'est pas un luxe. La protection du patrimoine culturel est un moyen important pour protéger les pratiques qui sont essentielles à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement et d'établir des bases solides pour le développement durable. 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page