» Hayat Sindi, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO participe à une table ronde sur les sciences, la techno...
14.09.2018 - Honorary and Goodwill Ambassadors

Hayat Sindi, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO participe à une table ronde sur les sciences, la technologie et l’Innovation (STI)

[Translate to francais:] ©UNESCO

Eminente scientifique saoudienne, Hayat Sindi a participé mercredi 12 septembre dernier à la table ronde internationale intitulée « Mobiliser les sciences, la technologie et l’Innovation (STI) pour un développement durable et l’égalité des genre ». Cet événement s’est inscrit dans le cadre du premier Forum des partenaires de l’UNESCO qui s’est tenu sur deux jours au Siège de l’Organisation. Le but de ce forum était d'accroître les connaissances entre les donateurs et les partenaires sur les contributions volontaires octroyés à l'UNESCO.

Lors de la Table-ronde modérée par Flavia Schlegel (sous directrice générale de l’UNESCO pour le secteur des sciences) à laquelle a participé Hayat Sindi, les défis du développement durable et de l’égalité des genres ont été débattus par des experts issus d’horizons différents des sciences et de la politique. Les intervenants ont aussi bien évoqué les politiques d’accès aux STI pour réduire l’inégalité des genres, que l’investissement dans les STI pour faciliter la mise en œuvre des Objectifs du développement durable (ODD).

L’Ambassadrice de bonne volonté, Hayat Sindi, a profité de cette occasion pour souligner le travail effectué avec la Banque de Développement Islamique (BDI), partenaire de l’UNESCO, qu’elle conseille dans le domaine des STI.

Selon elle, le financement de projets scientifiques est une première étape nécessaire pour atteindre les ODD en cela qu’il s’agit d’un moyen de combattre la pauvreté. Mme Sindi a rappelé le rôle crucial tenu par les femmes aujourd’hui et la nécessité grandissante de leur éducation aux sciences et à la technologie. Elle a d’ailleurs salué l’aide de l’UNESCO pour le développement de leurs projets et a reconnu la qualité de plateforme d’échange et de mise en réseau de notre Organisation. La BDI dessert aujourd’hui 57 pays à travers divers projets visant à favoriser le développement des STI en partenariat avec les Etats, les ONG et autres acteurs publics ou privés. 

Hayat Sindi a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en 2012 en reconnaissance de son travail sur l’apport de diagnostiques médicaux dans les pays en développement mais surtout pour son initiative l’Institut i2 pour l’Innovation and Ingéniosité visant à aider et encourager l’entreprenariat dans le secteur des STI. Elle est également conseillère scientifique en Arabie Saoudite ainsi qu’auprès des Nations Unies.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page