» Aider à promouvoir l’éducation inclusive dans les régions isolées du Pakistan
07.04.2017 - Education Sector

Aider à promouvoir l’éducation inclusive dans les régions isolées du Pakistan

© UNESCO Islamabad

Shehzad, 7 ans, fréquente une école parrainée par l’UNESCO dans le district de Dera Ismail Khan de la province de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan. Dans cette zone reculée du pays, sa communauté souffre depuis longtemps des catastrophes naturelles et des déplacements internes, qui ont exacerbé les problèmes d’accès limité aux services de base qui existaient déjà dans cette région.

Les enfants comme Shehzad sont les plus durement touchés. Il était difficile pour lui d’aller à l’école les jours de pluie, et il avait du mal à voir le tableau clairement lorsqu’il était assis en classe. Quand Shehzad a signalé ses difficultés, l’équipe du projet de l’UNESCO a contacté ses parents et les a orientés vers l’hôpital le plus proche afin qu'il soit soumis a un contrôle ophtalmologique. On a découvert que le jeune garçon souffrait d’un handicap visuel qui l’empêchait de progresser. En un mois, l’UNESCO a aidé l’école à améliorer ses infrastructures en construisant des chemins et des rampes pour que Shehzad puisse rejoindre sa classe en toute sécurité et poursuivre son éducation. L’équipe du projet prévoit d’organiser un dépistage des maladies oculaires pour tous les enfants de l’école.

Shehzad et son école ont reçu le soutien d’un projet conjoint inter-organisations UNESCO-PNUD-OMS financé par le Fonds d'affectation spéciale des Nations Unies pour la sécurité humaine entre avril 2014 et décembre 2016. Le projet a ciblé les communautés vulnérables et défavorisées situées dans des zones touchées par des conflits dans le district de Dera Ismail Khan, par le biais d’un mécanisme intersectoriel. Les institutions ont conjugué leurs efforts pour améliorer la sécurité humaine dans le district, réduire l’impact des conflits prolongés, encourager la paix et la stabilité, et améliorer l’éducation, la santé et les moyens de subsistance.

Améliorer les conditions de vie

Les principaux piliers du projet ont mis l’accent sur l’amélioration de l’accès à l’éducation, à la santé et aux activités extra-scolaires en aidant à restaurer les infrastructures locales, ainsi que sur la promotion de la paix, la résolution des conflits et l’éducation au développement durable et la cohésion sociale.

« Je ne pense pas que ces interventions transformeront Dera Ismail Khan en une métropole », a dit Salman Khan Lodhi, le commissaire adjoint de Dera Ismail Khan. « Néanmoins, elles ont joué un rôle important pour améliorer l’état des infrastructures de base et renforcer la cohésion sociale à long terme, en particulier chez les jeunes ». 

Les conflits et la violence au nord-est du Pakistan ont affecté les infrastructures locales telles que les routes, les centres de santé, les écoles et les systèmes d'approvisionnement en eau. L’une des cibles clés pour améliorer l'éducation dans la région était de s'assurer que chaque enfant avait accès à l'apprentissage. Les milieux scolaires sont souvent des obstacles à l’égalité des chances et de participation des enfants handicapés. Des modifications simples des infrastructures peuvent aider à faire en sorte que tous les enfants, quelle que soit leur capacité physique, puissent aller à l'école et participer à des activités. Rendre les portes, les salles de classe et les salles de bains accessibles en fauteuil roulant et veiller à ce que les enseignants soient bien formés pour aider les enfants qui pourraient nécessiter une attention particulière sont des éléments essentiels de la promotion de l'éducation inclusive.

Dans le cadre de ce projet, cinq écoles publiques ont été rendues accessibles aux enfants handicapés et 53 enseignants ont été formés à l'éducation inclusive. Des sites de collecte de l'eau de pluie sur les toits ont été créés pour aider à atténuer les problèmes de pénurie d'eau dans les écoles publiques et des formations à la sécurité ont été menées dans plusieurs centres d'éducation. Des kits de ressources sur l'éducation au patrimoine pour les enseignants ont été élaborés et 50 instructeurs ont été formés. Des programmes de radio en faveur de la paix, du sport et du théâtre ont également été organisés et soutenus au sein de la communauté.

L'UNESCO encourage des systèmes d’éducation inclusive qui suppriment les obstacles limitant la participation et la réussite de tous les apprenants, qui respectent la diversité des besoins, des capacités et des caractéristiques et qui éliminent toutes les formes de discrimination dans l'environnement d'apprentissage. Offrir aux groupes exclus et marginalisés une éducation de qualité nécessite l'élaboration et la mise en œuvre de politiques et de programmes inclusifs. L'UNESCO collabore avec les gouvernements et les partenaires pour lutter contre l'exclusion de l’éducation et les inégalités au sein de cette dernière.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page