» Histoire en dialogue autour des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage
22.08.2011 - Culture Sector

Histoire en dialogue autour des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage

Allégorie de la traite transatlantique © www.unslaverymemorial.org

Initiée par l’UNESCO en 1998, la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition rend hommage chaque année, le 23 août, aux millions d’hommes, de femmes et d’enfants victimes de l’esclavage. Elle inscrit dans la mémoire de tous les peuples du monde la révolte des esclaves de Saint Domingue, (aujourd'hui Haïti et République dominicaine), dans la nuit du 22 au 23 août 1791. Cette révolte a joué un rôle déterminant dans l’abolition de l’une des plus extrêmes violations des droits de l’homme dans l’histoire de l’humanité.

S’inscrivant dans le cadre des objectifs du projet interculturel phare de l’UNESCO « La Route de l'esclave », elle donne l'occasion de s’interroger sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie et permet également d'analyser les interactions qu'elle a générées entre l'Afrique, l'Europe, les Amériques et les Caraïbes.

Les activités organisées à travers le monde dans le cadre de cette commémoration contribuent aux objectifs de cette année 2011, proclamée par l’Assemblé générale des Nations Unies comme Année internationale des personnes d’ascendance africaine, mais également au 10e anniversaire de la Déclaration contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, adoptée en 2001 à Durban en Afrique.


Activités
de commémoration:

UNESCO : Message de la directrice générale, Irina Bokova, à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition, le 23 aout 2011

Hommage aux victimes de l'esclavage: règlements du concours international. 

Afrique

·         Angola : conférence sur le thème : « Escravos angolanos povoaram também as  Antilhas Neerlandesas » (Les esclaves angolais ont aussi peuplé les Antilles Néerlandaises), organisée par la Fondation Edouardo dos Santos, à l’Université Augustino Neto de Luanda.

·         République Démocratique du Congo: atelier sur les acquis du projet « La Route de l’esclave » dans le pays, Kinshasa, 23 août (Continuer) ;

·         Ghana : l’enseignement de la traite négrière au centre d’un atelier réunissant des éducateurs de trois régions du monde, Accra, du 11 au 13 août (Continuer) ;

·         Madagascar : projection du documentaire « Routes de l’esclave : une vision globale », à l’université de Tananarive, le 23 août 2011 ;

·         Sénégal : activités de sensibilisation et d’éducation diverses : conférence-débat, exposition de peintures et de photographies et animation culturelle et artistique, au centre socioculturel Joseph Ndiaye, Gorée, le 23 août (Continuer).

Amérique latine

·         Argentine : exposition du photographe Ricardo Preve sur le thème « Descendance africaine/empreintes et identités », Villa Ocampo, du 11 août au 11 septembre (Continuer);

·         Colombie : rencontre Ibéro américaine sur les cultures et les communautés d’ascendance africaine, Cali, du 23 au 24 août (Continuer en espagnol) ;

·         Honduras : sommet mondial des populations d’ascendance africaine, La Ceiba, du 18 au 21 août  (Continuer) ;

·         Uruguay : présentation du projet La Route de l’esclave par le bureau de l’UNESCO à Montevideo et projection du documentaire de l’UNESCO « Routes de l’esclave ; une vision globale » à l’Alliance française, Montevideo, le 23 août  (Continuer).

Caraïbes :

Dans les Caraïbes, les mois de juillet et d’août sont marqués par la célébration de la Journée de l’émancipation. Cette Journée commémore l’abolition de l’esclavage dans les colonies des Indes britanniques occidentales survenue le 1er août 1834 par le Slavery Abolition Act de 1833.

A cette occasion des activités font également écho à cette Journée internationale, telles que des festivals, carnavals, conférences selon les spécificités de chaque pays.

  • Grenade : exposition et autres activités de commémoration, organisées par la Commission nationale pour l’UNESCO et le Musée national de Grenade dans le cadre du programme des écoles associées de l’UNESCO, Saint-Georges, le 23 août
  • Saint Kitts-et-Nevis : lancement des activités du Comité national du projet La route de l’esclave (Continuer) ;
  • Trinidad et Tobago : Symposium sur le thème : « Contribution des personnes d’ascendance africaine au développement de la société caribéenne », du 23 au 24 août.

Europe:

La Journée nationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est célébrée au Royaume Uni depuis 2007. A cette occasion, diverses activités sont organisées à travers le pays, en particulier dans les villes dont l’histoire est étroitement liée au commerce triangulaire telles que Bristol, Liverpool ou Londres. Les musées nationaux et privés jouent un rôle significatif dans la vulgarisation et la sensibilisation du public à cette thématique:

Amérique du Nord

Canada:

  • Inauguration d'un itinéraire de la mémoire afro-canadienne, inscrit dans le cadre du projet « La Route de l'esclave » de l'UNESCO. Cette initiative est réalisée en marge d’un atelier sur le thème « Esclavage, mémoire et identité » organisé par l’Institut Harriet Tubman de l’Université de York, Toronto, du 21 au 27 août (Continuer) ;
  • «Une histoire à découvrir». C’est le thème choisi par la Ligue des Noirs du Québec pour cette Commémoration qui se déroule du 16 au 23 août 2011 à Montréal à travers plusieurs activités : visite au cimetière d’esclaves «Nigger Rock» à Saint-Armand, réception et réflexion à l’hôtel de Ville de Montréal, Festival de Reggae en hommage aux victimes de la traite des Noirs et exposition de photos sur l’esclavage. (Continuer).

Informations complémentaires :




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page