» S.A.R la Princesse Dana Firas appelle à protéger les sites historiques en zones de conflit à la 18e conférence...
07.05.2019 - Honorary and Goodwill Ambassadors

S.A.R la Princesse Dana Firas appelle à protéger les sites historiques en zones de conflit à la 18e conférence de l’INTO

© ICNT 2019

Du 27 au 30 Mars 2019 s’est déroulée la 18ème édition de l’International Conference of National Trusts (ICNT) aux Bermudes organisé par l’International National Trusts Organisation (INTO). La Princesse Danas Firas de Jordanie, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour le patrimoine culturel, a alors délivré un discours appelant à protéger les sites historiques menacés en zones de conflits.

L’INTO est un réseau international de Fiducies Nationales et d’ONG, partageant le désir de conserver et faire perdurer le patrimoine, architecturel comme naturel, tangible comme intangible. Au travers de la coopération, la coordination et l’entraide entre les différentes Fiducies nationales, l’INTO cherche à développer et promouvoir les meilleures pratiques de conservation du patrimoine, améliorer les capacités de ces organisations, établir des Fiducies dans les pays qui en sont dépourvus et s’engager dans l’intérêt de la conservation du patrimoine. L’INTO tient une conférence biennale, l’ICNT, organisée par une de ses fiducies membres. Du 27 au 30 mars 2019 s’est donc déroulée la 18e édition aux Bermudes.

En tant que présidente du Petra National Trust (PNT) consacré au site de Petra en Jordanie, la Princesse Dana Firas, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour le patrimoine culturel, a été invitée à intervenir. Lors de son intervention dédiée à la protection des sites culturels en zones de conflit, elle a rappelé que si sa région était considérée comme le berceau de la civilisation, elle a aussi été le théâtre de nombreux conflits, notamment depuis la fin de seconde guerre mondiale. Ces conflits engendrent des détériorations importantes du patrimoine culturel de la région. Mais la détérioration peut également provenir de catastrophes naturelles qui provoquent des moments de chaos et qui vont s’intensifier avec le changement climatique ou encore du tourisme de masse. La Princesse Dana Firas a alors appelé à davantage de régulation internationale. « La clé de la protection et la préservation de notre héritage culturel se trouve dans une meilleure compréhension de sa valeur et de son importance dans notre vie quotidienne, la compréhension de notre passé, de notre voyage en tant que peuple et nos interconnections passées, présentes et futures ».

Défendre les sites culturels en danger est une des priorités de l’UNESCO. Par exemple, en 1954, sous l’égide de l’UNESCO, a été adopté la première Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. Dernièrement, l’UNESCO, en coopération avec le Ministère iraquien de la culture, a lancé en 2017 le Plan « Faire renaître l'esprit de Mossoul », plus importante campagne de reconstruction entreprise par l'UNESCO ces dernières années.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page