» Le projet Carte mondiale de l’UNESCO cité dans le Rapport 2013 sur les catastrophes dans le monde de l’IFRC
22.10.2013 - Communication & Information Sector

Le projet Carte mondiale de l’UNESCO cité dans le Rapport 2013 sur les catastrophes dans le monde de l’IFRC

© IFRC

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a rendu le 17 octobre 2013 son Rapport annuel sur les catastrophes dans le monde, consacré cette année à l’impact des avancées technologiques sur l’assistance humanitaire et sur la résilience des populations face aux catastrophes. L’édition 2013 mentionne le projet innovant de l’UNESCO pour la Prévention des risques de catastrophe (DRR).

L’édition 2013 du Rapport sur les catastrophes dans le monde se penche sur l’impact des avancées technologiques sur l’assistance humanitaire, et sur la capacité de la technologie à réduire les risques et à renforcer la résilience des populations face aux catastrophes. Le rapport présente personnes et organisations qui travaillent activement à la prévention des catastrophes, et notamment l’UNESCO avec son projet « Carte mondiale des points d’intérêt de l’UNESCO. »

Avec ce projet, l’UNESCO appelle les citoyens à contribuer, par le biais d’une plateforme en ligne ouverte et gratuite, à une carte mondiale des infrastructures liées à l’éducation, la culture et la science, comme par exemple les écoles, les réserves d’eau ou encore les services publics. Cette carte vise à renforcer à la fois la résilience des communautés locales et la capacité de l’UNESCO et des autres organisations internationales à réagir face aux situations de crise. Pour cela, l’UNESCO a mis en place une infrastructure de données sous forme de SIG et sous licence libre en utilisant deux logiciels libres et Open source (FOSS) qui ont déjà fait leurs preuves dans des situations de d’après-crise : OpenStreetMap.org, projet de cartographie participatif et sous licence libre ; et Ushahidi, qui s’appuie sur le principe de l’approvisionnement par la foule pour collecter des données dans les situations de crise, par Internet mais également grâce aux téléphones portables.

L’UNESCO participe activement à la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (SIPC) des Nations Unies, notamment en favorisant l’application des sciences et des technologies à la DRR et en aidant les gouvernements touchés, les agences de l’ONU et les associations caritatives à redresser les systèmes éducatifs après les catastrophes, et ce en leur fournissant conseils et assistance technique.

Le Rapport sur les catastrophes dans le monde de l’IFRC est consacré en priorité aux populations les plus vulnérables face aux catastrophes naturelles, ainsi qu’aux institutions locales participant à la prévention, à la préparation et au secours humanitaires. Sa première édition date de 1993.

Regroupant 187 Sociétés nationales, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est la plus grande organisation humanitaire au monde. En coordonnant les efforts des Sociétés nationales, elle intervient avant, pendant et après les catastrophes pour répondre aux besoins des populations vulnérables et améliorer leur vie.

Pour plus d’informations, consultez le site du Rapport sur les catastrophes dans le monde.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page