» Les artistes maliens se mobilisent pour promouvoir l’Histoire générale de l’Afrique
08.12.2016 - Secteur des sciences sociales et humaines

Les artistes maliens se mobilisent pour promouvoir l’Histoire générale de l’Afrique

Cheikh Tidiane Seck © UNESCO / C. Alix

Une délégation de plus de cinquante artistes maliens a signé, le 7 décembre 2016 au Siège de l’UNESCO à Paris, la Déclaration d’engagement à la Coalition des Artistes pour la promotion de l’Histoire générale de l’Afrique.

La cérémonie a eu lieu en présence de la ministre de la culture du Mali, N'Diaye Ramatoulaye Diallo, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, la Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines, Nada Al-Nashif, le Sous-Directeur général de l’UNESCO pour le Département Afrique, Firmin Edouard Matoko, et les représentants de la Délégation des artistes maliens Cheick Tidiane Seck (musicien et compositeur) et Badiri Diakité, dit Dawala (producteur).

La Directrice générale a profité de cette occasion pour rappeler l’engagement durable de l’UNESCO auprès du Mali, notamment depuis la crise traversée par le pays, et a remercié chaleureusement l’importante délégation d’artistes maliens venue soutenir l’UNESCO dans son combat pour mieux faire connaitre la véritable histoire de l’Afrique, si bien incarnée par le Mali.

La ministre de la culture du Mali s’est félicitée que l’UNESCO et le Mali, après le succès de la préservation du patrimoine culturel malien, écrivent une nouvelle page de collaboration autour de l’Histoire générale de l’Afrique. Elle a rappelé le soutien de son gouvernement à cette initiative, visant à promouvoir le travail effectué par l’UNESCO pour réécrire une histoire de l’Afrique débarrassée des préjugés.

Les artistes présents ont ainsi marqué leur engagement à contribuer à la promotion de ce travail monumental qui reflète la perspective des Africains eux-mêmes.

La Sous-Directrice générale pour les sciences sociales et humaines a rappelé que l’objectif premier de la Coalition des artistes est de permettre à la diaspora et la jeunesse du continent de se réapproprier cette histoire afin de renforcer leur confiance en eux et de transformer l’image tant déformée de l’Afrique et des Africains dans le monde entier.

La cérémonie a été suivie par une remise officielle des Déclarations d’engagement signées par plus de 50 artistes à la Directrice générale de l’UNESCO et s’est achevée par un échange avec la presse et le public.

Lancé en 1964, l’élaboration des huit volumes de l’Histoire générale de l’Afrique a mobilisé plus de 230 historiens et spécialistes pendant plus de 35 années. Achevé en 1999, ce travail est considéré comme une contribution majeure à la connaissance de l’histoire et de l’historiographie africaines. 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page