» L’impunité pour les violences commises contre les journalistes et l’équilibre entre les hommes et les femmes à...
16.03.2012 - UNESCOPRESS

L’impunité pour les violences commises contre les journalistes et l’équilibre entre les hommes et les femmes à l’ordre du jour du Programme international pour le développement de la communication de l’UNESCO

– Un rapport de la Directrice générale de l’UNESCO sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité sera présenté lors du Conseil du Programme international pour le développement de la communication de l’UNESCO qui se réunit à Paris les 22 et 23 mars. Le rapport fournit des informations sur les 127 meurtres de journalistes condamnés par l’UNESCO en 2010 et 2011. On y trouve aussi les réponses que les Etats membres de l’UNESCO ont apportées aux demandes de la Directrice générale concernant les enquêtes judiciaires menées pour chacun des meurtres condamnés entre 2006 et 2009.

Les chiffres fournis par l’UNESCO donnent à voir le nombre considérable de journalistes et de professionnels des médias tués dans l’exercice de leur profession. Le rapport indique que « dans la plupart des cas, les journalistes s’intéressaient à des conflits locaux, à des affaires de corruption et autres activités illégales, et nombre des attaques ont été menées par des policiers, des agents de sécurité, des milices et des acteurs non étatiques, notamment des groupes mafieux ».

 

            D’après le rapport, peu d’enquêtes judiciaires ont débouché sur une condamnation. Le document souligne la nécessité pressante de mettre fin à l’impunité pour de tels crimes, qui constituent une violation du droit à la liberté d’expression. Sur 245 meurtres de journalistes condamnés par la Directrice générale entre 2006 et 2009, l’UNESCO a reçu de l’information des Etats membres concernant 101 cas et dans neuf cas seulement les auteurs ont été condamnés.

            Au cours de cette réunion, le Conseil du PIDC examinera également le projet de Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité. Il s’agit de la première initiative à l’échelle des Nations Unies visant à réduire la violence à l’encontre des travailleurs des médias. Ce Plan d’’action a été préparé en coopération avec d’autres organismes des Nations Unies, des Etats membres, des ONG, des associations professionnelles et des représentants des médias

            Après son adoption par le PIDC, ce projet de Plan d’action sera présenté au Comité de haut-niveau chargé des programmes et à l’Assemblée générale des Nations Unies. Le document a été élaboré lors d’une conférence de l’UNESCO qui s’est tenue à Paris en septembre dernier.

            Le 23 mars, le Conseil du PIDC s’intéressera à la question de l’équilibre entre les hommes et les femmes dans les médias. Les participants débattront notamment des nouveaux Indicateurs liés au genre dans les médias, un outil conçu pour évaluer l’équilibre entre hommes et femmes à la fois dans la composition du personnel des médias et dans les contenus.

            Ces indicateurs ont pour objectif de contribuer à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes dans tous les médias, quelle que soit la technologie utilisée. Il s’agit, grâce à ces indicateurs, de repérer les disparités de genre pour favoriser la prise de mesures.

Le PIDC est le seul forum international du système des Nations Unies conçu pour promouvoir le développement des médias dans les pays en développement et pour aider à créer un environnement favorable aux médias libres et pluralistes dans ces pays.

            Cette réunion rassemble non seulement des membres du PIDC mais aussi un grand nombre d’ONG du monde entier, des représentants des agences des Nations Unies et des professionnels des médias. Au cours des trente dernières années, le PIDC a consacré près de 100 millions de dollars pour quelque 1500 projets de développement des médias dans plus de 140 pays.   

 

***

Contact médias : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO. Tel : + 33 (0) 1 45 68 16 50, r.amelan@unesco.org

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page