» Un nouveau Prix met en lumière les héros de l’éducation des filles et des femmes
06.06.2016 - ODG

Un nouveau Prix met en lumière les héros de l’éducation des filles et des femmes

Ms Evernice Munando, Project Director at the Femal Students Network Trust from Zimbabwe, Ms Irina Bokova, UNESCO Director-General, Ms Peng Liyuan, First Lady of China and UNESCO Special Envoy, and Ms Ella Yulaelawati, Director of the Indonesian project on Improving Access and Quality of Girls' Education

Madame Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO et Madame PENG Liyuan, Première Dame de Chine et Envoyée spéciale de l’UNESCO ont conjointement décerné le premier prix de l’UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes aux lauréats venues d’Indonésie et du Zimbabwe lors de la cérémonie organisée à l’Assemblée nationale à Beijing le 6 Juin 2016.

La cérémonie a eu lieu en présence du ministre chinois de l'Education M. YUAN Guiren, du vice-ministre chinois des Affaires étrangères M. LI Baodong. Elle a été modérée par le vice-ministre chinois de l'Education et Président de la Commission nationale pour l'UNESCO M. HAO Ping.  

« Les filles et les jeunes femmes se heurtent encore à des obstacles importants dans l'accès à l'éducation : la pauvreté, les préjugés, la violence. Une paix durable et le développement durable sont tout simplement impensable si cette inégalité persiste,» a déclaré la Directrice Générale. « Le prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes met en vedette les héros de cette éducation. Il met en évidence le besoin d’agir ensemble et tout ce qui peut être fait pour autonomiser les filles et les femmes à travers le monde. » 

Le prix, créé en 2015 et financé par la République populaire de Chine, récompense les efforts exceptionnels qui contribuent à l'avancement de l'éducation pour les filles et les femmes. Il vise à contribuer à la réalisation du SDG4 sur l'éducation et du SDG5 sur l'égalité du genre et à l'autonomisation des femmes et des filles.
 
La Professeure Peng Liyuan, Envoyée spéciale de l'UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes, a affirmé que «l'égalité d'accès à l'éducation est la base pour le développement de l'humanité, mais il y a encore un long chemin à parcourir.»
 
Elle a souligné l'engagement de la Chine d’atteindre les groupes les plus vulnérables et d'assurer l'égalité d'accès des filles et des femmes à travers les lois, les politiques et le financement. Elle a souligné l'importance que la Chine met sur la coopération internationale pour faire progresser l'égalité du genre, se référant aux engagements que le président Xi Jinping a pris lors de la réunion des dirigeants mondiaux à New York en Septembre 2015, marquant le 20e anniversaire de la 4ème Conférence mondiale sur les femmes à Beijing.

«En 2015, le monde a adopté l’Agenda 2030. Nous devons maintenant travailler dur pour fournir un accès équitable et universel à l'éducation de qualité pour toutes les filles et les femmes. Ce prix contribuera à fournir des modèles, »a déclaré le professeur Peng.

Les deux lauréats sont la Direction de l'éducation de la petite enfance du ministère de l'Education et de la Culture de la République d'Indonésie et le Réseau Confiance des étudiants féminins du Zimbabwe, reconnus pour leurs projets innovants. Chacun recevra 50.000 USD pour soutenir leur travail. 

Mme Ella Yulaelawati, directrice du projet indonésien sur l'amélioration de l'accès et de la qualité de l'éducation des filles à travers l’éducation de la petite enfance basée sur la communauté et l’intégration du genre durant l’enfance, a déclaré que « grâce à ce prix les voix non-entendues ont finalement été reconnues. »Elle a expliqué que le programme suit une« stratégie collective »pour que les filles reçoivent une éducation de la petite enfance décente dans les zones rurales, en renforçant les capacités et la participation des organisations, des parents et des défenseurs des femmes à différents niveaux de gouvernement.

Le Réseau Confiance des étudiants féminins est reconnu pour son initiative intitulée Autonomisation des étudiantes en enseignement supérieur à travers le développement du leadership et des programmes de mentorat. « Grâce à cette récompense, notre réseau a pu élargir son champ d'application et continuer de faire plus vers l'émancipation des filles et des femmes dans l'éducation à travers les préconisations des espaces d'apprentissage sûr, exempts de discrimination et de violence fondées sur le genre," a déclaré le directeur du projet Evernice Munando. «Le Réseau envisage une communauté d’étudiants bien équilibrée et un Zimbabwe où les femmes et les filles constituent la priorité."

Soulignant le rôle des enseignants dans la fourniture d'une éducation de qualité, M. Hao Ping a présenté une enseignante qui avait reçu de nombreux prix. Issue d'une communauté agricole pauvre dans la province du Shaanxi et représentante des millions de femmes enseignantes, elle a dit à l'auditoire que «elle a décidé de devenir enseignante parce que l'éducation peut changer le destin des filles issues de familles pauvres. Eduquer une fille change une famille et exerce une influence profonde plusieurs générations. »

La cérémonie a comporté des spectacles de danse et de chant faits par les filles de trois écoles primaires de Beijing, ainsi que par les bénéficiaires africains de la Bourse Grande Muraille sponsorisée par la Chine.

En plus de prix, un Séminaire international sur l’éducation des filles et des femmes était organisé, qui a présenté les bonnes pratiques par le biais de perspectives régionales et nationales, liées à des thèmes tels que l'alphabétisation, la formation professionnelle et l'éducation sanitaire.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page