» En Égypte, la Directrice générale insiste sur le rôle du patrimoine dans la promotion de la tolérance et de l'...
15.02.2017 - ODG

En Égypte, la Directrice générale insiste sur le rôle du patrimoine dans la promotion de la tolérance et de l'inclusion sociale

UNESCO

Le 15 février, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a ouvert la plus grande salle d'exposition récemment rénovée au Musée national de la civilisation égyptienne (MNCE) avec le Premier ministre égyptien M. Sherif Ismael et le Ministre des antiquités, S.E. Dr Khaled El Enany.

« L'histoire de l'Égypte est une histoire de renouveau culturel, une histoire d’un peuple qui sait puiser dans la richesse et la force de ses traditions culturelles, pour favoriser la résilience, la cohésion, l'innovation et la créativité », a déclaré la Directrice générale dans son discours inaugural des nouveaux espaces du Musée national de la civilisation égyptienne, comprenant la réception, la salle d'exposition temporaire, les laboratoires, le théâtre et la salle de réunion.

« C'est un pas important vers l'achèvement du musée et un exemple de coopération internationale fructueuse », a déclaré Irina Bokova, soulignant que les origines de ce musée remontent au début des années 1960, lorsque la communauté internationale s'est engagée à sauver les monuments de Nubie. Il a été fondé à la suite d'une décision de la Conférence générale de l'UNESCO. « Ce mouvement était révolutionnaire pour l’époque car il a déclenché une nouvelle façon de penser l'humanité et notre héritage commun. Nous avons besoin de ce même esprit aujourd'hui, de la même audace pour répondre aux nouvelles menaces contre le patrimoine, contre notre humanité commune », a-t-elle poursuivi.

La Directrice générale a souligné l'importance des musées pour raconter notre histoire commune et pour transmettre les valeurs universelles. « C'est l'esprit de la Recommandation de l'UNESCO concernant la protection et la promotion des musées et des collections, adoptée en novembre 2015 », a-t-elle ajouté, insistant sur la nécessité de promouvoir le rôle des musées comme vecteur de tolérance et de compréhension mutuelle.

À la suite de cette cérémonie d'ouverture, le 16 février, la Directrice générale visitera le complexe d'Abou Simbel. Le complexe fait partie du site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, connu sous le nom de «Monuments de Nubie», qui s’étend d'Abu Simbel à Philae. Irina Bokova visitera également le musée de Nubie à Assouan, afin de renforcer la coopération entre l'Egypte et l'UNESCO. Le musée, conçu par l'architecte Mahmood el Akim, a été inauguré le 23 novembre 1997. Elle participera également à un spectacle sonore et lumineux dans le temple de Philae.

Le 17 février la Directrice générale se rendra à Louxor pour visiter la Vallée des Reines et des Rois. La vallée contient 63 tombes de rois et de reines du 16ème au 11ème siècle avant JC. Pendant son séjour à Louxor, la Directrice générale visitera le Village natal de Stoppelaere, New Gourna, situé sur la rive occidentale du Nil, à l'intérieur du site du patrimoine mondial de la ville antique de Thèbes en Égypte. Le village a été conçu et construit entre 1946 et 1952 par le célèbre architecte égyptien Hassan Fathy (1900-1989). L'UNESCO a lancé une initiative visant à s’inspirer de ses idées pionnières et de sa philosophie pour  répondre aux questions de durabilité contemporaines. Ce projet entamé en 2009 avait pour but la sauvegarde de cet important site. La Directrice générale se rendra également à Karnak, qui fait partie de la ville antique de Thèbes.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page