» L’UNESCO Dakar participe à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle au Sénégal
27.02.2017 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO Dakar participe à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle au Sénégal

©UNESCO/Saip Sy

A l’instar de la communauté internationale, le Secrétariat d’État à l’Alphabétisation et à la Promotion des Langues Nationales du Sénégal a célébré, le mardi 21 février 2016, la Journée internationale de la langue maternelle sous la présidence effective de Monsieur Youssou Touré, Ministre Secrétaire d’État, de Monsieur Chang, Directeur du bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, des directions techniques du Secrétariat d’État à l’Alphabétisation et à la Promotion des Langues Nationales, des partenaires techniques et financiers (UNICEF, British Council), des Organisation Non Gouvernementales ainsi que des militants pour l’intégration des langues nationales dans les systèmes éducatifs et de la presse. Cette journée avait pour thème cette année : "Vers des avenirs durables grâce à l’éducation multilingue".

Dans son allocution, Monsieur le Ministre a rappelé que le Sénégal célèbre cette journée depuis 2007 et qu’elle constitue un moment de fort plaidoyer pour une meilleure prise en compte des langues nationales, notamment dans le système d’éducation formelle. Certes des avancées notables sont enregistrées avec l’introduction de la traduction simultanée pour quatre langues nationales à l’assemblée nationale et la validation d’un modèle consensuel d’éducation bilingue dans le système d’éducation formelle et non formelle. Monsieur le Ministre a lancé un appel pour passer à l’action et, c’est dans cette dynamique, que le gouvernement du Sénégal a prévu de dépasser l’étape de l’expérimentation et de démarrer la mise à l’échelle, à partir de la rentrée scolaire 2017 / 2018, dans six régions.

Monsieur Chang, Directeur a.i du bureau Régional de l’UNESCO à Dakar, a délivré le message de la Directrice Générale de l’UNESCO qui a rappelé que la célébration de cette année donne l’opportunité de se mobiliser pour les Objectifs du Développement Durable, et notamment l’objectif 4. Son message se concluait sur une note d’espoir : « je lance un appel pour que le potentiel de l’éducation multilingue soit reconnu partout, dans les systèmes éducatifs et administratifs, dans les expressions culturelles et dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux. Plus nous saurons valoriser les langues, plus nous aurons d’outils pour construire un avenir de dignité pour tous. »

Suite à la cérémonie d’ouverture, un panel a été organisé pour partager la note conceptuelle de la conférence internationale sur langue et développement Durable que le British Council organise, avec ses partenaires parmi lesquels le CODESRIA, l’UNESCO, SIL, en novembre 2017, au Sénégal avec plus de 300 participants. Le panel a aussi permis la présentation du paquet de ressources pour la formation des formateurs en éducation bilingue pour l’éducation formelle et non formelle, destinée aux pays francophones de la CEDEAO. Ce paquet de ressources, lancé en 2013 en partenariat avec le bureau régional de l’UNESCO à Abuja et l’UIL, trouve son ancrage dans l’ODD4 cible 1, pour contribuer à l’amélioration de la qualité de la formation des enseignants. Ce paquet de ressources contient un guide politique, quatre études diagnostiques (Burkina Faso, Niger, Gambie et Sénégal), un cadre d’orientation pour la formation des formateurs en éducation bilingue (CoFEB) et enfin un Programme de formation pour les formateurs de l’éducation bilingue (ProFEB), composé de trois modules, et qui sera mis à l’essai dans les pays francophones de la CEDEAO courant 2017.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page