» Une conférence internationale se penche sur le recours aux enseignants contractuels en Afrique subsaharienne
20.06.2016 - Education Sector

Une conférence internationale se penche sur le recours aux enseignants contractuels en Afrique subsaharienne

©UNESCOPhoto: Marise Sagna

Une conférence visant à examiner le recours aux enseignants contractuels en Afrique subsaharienne se tiendra à Addis-Abeba, en Éthiopie, du 20 au 24 juin 2016.

Le nombre d’enfants non scolarisés à travers le monde a chuté de 50 %, ce qui a entraîné une augmentation de la demande en nouveaux enseignants. Ce manque est souvent comblé par le recrutement d’enseignants contractuels, c’est-à-dire d’enseignants qui travaillent en dehors d’une « relation d’emploi », sont peu formés à l’enseignement, reçoivent un salaire mais ne bénéficient d’aucun autre avantage tel que congés payés, pension de retraite ou assurance santé. 

Par conséquent, les élèves ne sont pas tous pris en charge par des enseignants possédant la formation, les qualifications professionnelles et la motivation appropriées et le personnel enseignant lui-même comprend des individus ayant des appuis et des statuts variés.

Le phénomène a pris des proportions importantes en Afrique subsaharienne où les gouvernements, les partenaires du développement, les formateurs d’enseignants et les chercheurs, les enseignants et les organisations d’enseignants, les communautés, les parents et les élèves eux-mêmes s’inquiètent du profil des individus chargés de l’éducation dans les écoles.

La Conférence internationale sur le recours aux enseignants contractuels, qui attend plus d’une centaine de participants, examinera les conclusions d’une enquête menée sur l’utilisation des enseignants contractuels dans 25 pays d’Afrique subsaharienne.  

« Il est indispensable de comprendre la question des enseignants contractuels pour mettre en place le corps de professionnels nécessaires afin d’offrir des opportunités d’éducation pour tous en Afrique, et la conférence donne l’occasion de partager des expériences entre les professionnels de l’éducation et les décideurs de la région et d’ailleurs », indique Edem Adubra, chef de la Section du développement des enseignants et du Secrétariat de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants de l’UNESCO.

La conférence est organisée conjointement par l’Équipe spéciale sur les enseignants, l’Institut international de l'UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA), la Commission de l'Union africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) et l’Internationale de l'éducation (IE).

Le rôle clé des enseignants pour réaliser l’agenda Éducation 2030

La manifestation de cinq jours donnera lieu à des séances de groupe sur la formation initiale et continue des enseignants, le financement de l’éducation axé sur le recours aux enseignants contractuels, le recrutement et le déploiement des enseignants, l’évaluation des performances des enseignants, la promotion du dialogue social sur les enseignants et l’enseignement, et la motivation des enseignants.

L’UNESCO et l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants œuvrent ensemble pour réduire le « déficit d’enseignants ». Tous les trois ans, l’UNESCO et l’Organisation internationale du Travail (OIT) se réunissent pour assurer le suivi de l’application de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant (1966) et de la Recommandation de l’UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur (1997).

Afin d’améliorer la sensibilisation aux questions relatives aux enseignants, l’UNESCO célèbre chaque année le 5 octobre la Journée mondiale des enseignants en collaboration avec ses partenaires, l’OIT, le PNUD, l’UNICEF et l’Internationale de l’éducation.

Tous les deux ans, l’UNESCO décerne le Prix UNESCO-Hamdan bin Rashid Al Maktoum récompensant des pratiques et des performances exemplaires pour améliorer l'efficacité des enseignants à trois projets visant à améliorer les performances et l’efficacité des enseignants dans le monde.

L’éducation de qualité, essentielle à la réalisation du nouvel agenda Éducation 2030 et de l’Objectif de développement durable 4, repose en majorité sur les enseignants. L’objectif, qui vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie », ne peut être atteint que si les systèmes éducatifs sont soutenus par un corps enseignant qualifié.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page