» Les musées liés aux sites du patrimoine mondial confrontés à une évolution de leurs missions
24.10.2016 - UNESCOPRESS

Les musées liés aux sites du patrimoine mondial confrontés à une évolution de leurs missions

© Bahrain Authority for Culture and HeritageInterior room of Qal’at Al Bahrain Site Museum

Alors que certains d’entre eux ont été récemment pris pour cible dans les zones de conflit à Mossoul (Iraq) ou Palmyre (Syrie), les musées liés à des sites du patrimoine mondial font l’objet d’une conférence internationale organisée à l’UNESCO du 2 au 3 novembre 2016. L’objectif est d’explorer les défis particuliers auxquels sont confrontés les quelque 8000 musées situés dans des villes ou des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Organisée conjointement par l’UNESCO et le Centre régional arabe pour le patrimoine mondial*, cette réunion internationale s’intéressera au rôle des musées comme vecteurs de l’histoire commune et garants des obligations des sites du patrimoine mondial en matière de conservation. Les autres sessions porteront sur l’influence croissante des musées auprès des communautés locales ou encore sur les musées et les sites du patrimoine mondial menacés.

Les musées liés aux sites du patrimoine mondial sont des établissements abritant des objets trouvés sur un site du patrimoine mondial ou donnant un éclairage didactique sur un site ainsi que des musées et des collections inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Dans un contexte marqué par une hausse de la fréquentation, les musées liés à des sites du patrimoine mondial sont confrontés à une évolution de leurs missions. La conception classique du musée,  comme lieu d’érudition ou de seule conservation des objets, ne permet pas de mettre en évidence la « valeur universelle exceptionnelle » des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. La modernisation des modes d’exposition, la mobilité des collections, le rôle croissant des technologies de l’information et de la communication dans la préservation et la transmission des objets, la prise pour cible du patrimoine culturel par des groupes extrémistes violents sont autant de défis auxquels sont également confrontés ces musées.

Parmi les experts venus du monde entier figurent notamment Maamoun Abdelkarim, Directeur-général de la Direction des antiquités et des musées (Syrie) ; Dimitrios Pandermalis, Président du nouveau musée de l’Acropole (Grèce); Azedine Beschaouch, membre de l’Institut de France et ancien ministre tunisien de la Culture (Tunisie) ; Lilia Rivero, Conservatrice en chef du Palais national (Mexique).

En novembre 2015, l’UNESCO a adopté une Recommandation concernant la protection et la promotion des musées et des collections, de leur diversité et de leur rôle dans la société, 55 ans après le seul instrument légal existant, adopté en 1960**. Par cette recommandation, la communauté internationale réaffirme que les musées jouent aujourd’hui un rôle vital dans l’éducation, la cohésion sociale et le développement durable.

***

Plus d'information sur la conférence

 

Contact médias : Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon(at)unesco.org

* en coopération avec l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO), le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM), le Centre international des monuments et des sites (ICOMOS), l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) et le Conseil international des musées (ICOM).

** Recommandation concernant les moyens les plus efficaces de rendre les musées accessibles à tous




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com