» L’éducation sexuelle au cœur d’un symposium international à New York
20.04.2011 - UNESCOPRESS

L’éducation sexuelle au cœur d’un symposium international à New York

© UNESCO Bangkok - UNESCO Bangkok a lancé un site web sur la sexualité sans danger (www.museumofsexuality.com)

Plusieurs décennies après l’apparition du virus qui cause le SIDA, comment améliorer l’éducation sexuelle dans le système éducatif et combler les lacunes des jeunes dans le domaine du VIH ? La question sera au cœur du Symposium international de l’Equipe de travail inter-institutions de l’ONUSIDA (ETTI) sur l’éducation, organisé par l’UNESCO le 27 avril à New York.

Aujourd’hui encore, moins de 40% des jeunes (hommes et femmes) dans le monde ont une bonne connaissance des modes de transmission du VIH. On est loin de l’objectif fixé en 2001 au cours d’une session spéciale sur le VIH et sida de l’Assemblée générale des Nations Unies : doter 95% de tous les jeunes d’une connaissance sur le virus d’ici 2010. Or les jeunes âgés de 15 à 24 ans représentent 45% du nombre total des nouvelles infections (Source : ONUSIDA).

Le symposium rassemblera des représentants des institutions membres de l’ETTI, des agences bilatérales, des donateurs privés et des représentants de la société civile. Il sera l’occasion de dresser un état des lieux des programmes en matière  d’éducation sexuelle dans une sélection de pays, notamment dans les 17 pays prioritaires* identifiés par l’ONUSIDA. A cette occasion, les résultats d’une étude internationale (Estonie, Inde, Indonésie, Kenya, Nigeria, Pays-Bas) sur le coût et l’efficacité des programmes d’éducation sexuelle seront présentés pour la première fois au public.

Les Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle (mai 2010) serviront de base aux discussions. Publié par l’UNESCO, avec le concours d’autres agences des Nations Unies**, cet ouvrage s’adresse aux professionnels de l’éducation et de la santé. Rappelant la nécessité de développer une éducation sexuelle, il fournit des recommandations techniques sur les thèmes à aborder et les objectifs à atteindre –en fonction de l’âge du public visé- pour mettre en place une éducation de base à la sexualité. Onesmus M. Kiminza, Directeur adjoint au ministère de l’Education du Kenya, présentera le cas du Kenya, un pays qui s’est largement appuyé sur ce document pour réviser et renforcer ses programmes dans le domaine de l’éducation sexuelle -avec l’appui technique de l’UNESCO, Family Health International et l’agence de développement américaine USAID.

Mise en place en 2002, l’Equipe de travail inter-institutions de l’ONUSIDA sur l’éducation a pour objectif d’améliorer l’éducation au VIH et sida et de favoriser des réponses coordonnées de la part des différentes agences des Nations Unies.

                                                       ****  

*Afrique du Sud, Botswana, Brésil, Côte d’Ivoire, Ghana, Inde, Kenya, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, République Unie de Tanzanie, Swaziland, Ukraine, Viet Nam, Zambie, Zimbabwe.

** Les Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle ont été élaborés par l’UNESCO avec les organismes partenaires de l’ONUSIDA, notamment le FNUAP, l’OMS, l’UNICEF et des experts indépendants.

Le Symposium aura lieu à Scandinavia House, 58 Park Avenue, New York de 9h00 à 18h00.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page