» L’Assemblée de la Commission océanographique intergouvernementale décide de renforcer et de restructurer le GO...
15.07.2011 - Natural Sciences Sector

L’Assemblée de la Commission océanographique intergouvernementale décide de renforcer et de restructurer le GOOS

UNESCO

Le 4 juillet 2011, lors de sa 26e session, l’Assemblée de la COI a décidé de revoir la gouvernance du GOOS avec pour objectif de renforcer le système d’observation de l’océan et de refondre son organisation. La nouvelle structure du GOOS suivra les recommandations formulées par un groupe de travail suite à la conférence OceanObs’09, à savoir la création d’un Cadre pour l’observation de l’océan. Au sein de cette nouvelle structure, les actuels Comité intergouvernemental et Comité directeur scientifique du GOOS seront remplacés par un Comité directeur du GOOS (GSC) composé d’experts, qui guidera la mise en œuvre du système d’observation et rendra directement des comptes devant l’assemblée de la COI. Ce nouveau GSC travaillera en étroite collaboration avec toutes les communautés impliquées dans l’observation des océans afin d’élaborer et de mettre en place de manière constructive un Système mondial d’observation de l’océan répondant à des normes scientifiques et sociétales.

Faisant suite aux recommandations du Cadre pour l’observation de l’océan, le Comité directeur du GOOS mettra l’accent sur l’identification des Variables océaniques essentielles (EOV), à savoir les paramètres physiques, chimiques, biogéochimiques ou écologiques qui peuvent être mesurés, observés et utilisés pour évaluer en permanence l’état des océans. Le GSC s’efforcera d’évaluer et d’améliorer la « facilité » avec laquelle chaque EOV peut être mesurée de façon continue, et d’encourager les systèmes d’observation dans le monde à jauger régulièrement la pertinence des données fournies par le GOOS, le but étant de répondre aux dernières normes en date.

Les prochaines étapes de la création de la nouvelle structure du GOOS seront la candidature et la nomination des spécialistes de l’observation océanographique qui composeront le Comité directeur du GOOS. Cinq membres fourniront une représentation régionale à l’Assemblée de la COI et dix experts assureront un engagement actif des communautés impliquées dans la recherche sur les systèmes d’observation de l’océan, dans l’application de ces derniers ainsi que dans la gestion du milieu marin. S’y ajouteront des représentants de droit des organes compétents de coordination et de mise en œuvre, à la fois au sein et en dehors de la COI, qui seront au service du GSC. Le nouveau Comité directeur du GOOS devrait normalement voir le jour durant l’automne 2011 et tenir sa première réunion en janvier 2012.

Dans les années à venir, le GOOS élaborera et soutiendra de nombreux projets tout en se conformant à de nouvelles exigences : intégration de nouveaux systèmes d’observation biogéochimiques ; fourniture de produits et d’outils de gestion des zones côtières ; intégration de nouveaux systèmes de modélisation et d’analyse à l’échelle locale pour les mers côtières et régionales ; renforcement continu de la présence du GOOS en Afrique, dans les petits États insulaires en développement et dans les pays les moins avancés ; intégration des flux de données du Système d’alerte aux tsunamis dans le GOOS et bien d’autres encore. Le nouveau GOOS renforcé et remanié instaure les conditions qui permettront de saisir ces nouvelles chances et de relever ces nouveaux défis.

Liens utiles :




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page