» Le Conseil du PIDC appelle la Directrice générale de l’UNESCO à préparer un Plan de travail sur la Sécurité de...
28.03.2012 - UNESCO

Le Conseil du PIDC appelle la Directrice générale de l’UNESCO à préparer un Plan de travail sur la Sécurité des journalistes et le risque de l’impunité

Session du Conseil du PIDC

Le Conseil du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’UNESCO, qui s’est réuni la semaine dernière (les 22 et 23 mars) à Paris pour sa 28ème session biennale, a demandé à la Directrice générale de l’UNESCO de préparer, en consultation avec les États membres et d’autres acteurs concernés, un Plan de travail de l’UNESCO visant à juguler la violence à l’encontre des journalistes et à traiter le problème de l’impunité des crimes commis contre eux. Le Plan sera présenté au Conseil exécutif de l’UNESCO lors de sa 191ème session au printemps 2013.

Le Conseil a également salué les progrès du travail entrepris par les agences des Nations unies et d’autres acteurs pour préparer un Projet de Plan d'action des Nations unies, dont le but est de mettre en place une stratégie d’action coordonnée au sein du système des Nations unies afin de garantir un environnement de sécurité aux professionnels des médias. Le Projet de Plan d'action a été présenté la semaine dernière au Comité de haut niveau sur les programmes, chargé de la coordination des programmes au sein du système des Nations unies, qui a décidé de le transmettre, pour approbation, au Conseil des chefs de secrétariat pour la coordination (CCS).

La présentation du troisième rapport de la Directrice générale sur la sécurité des journalistes a également eu lieu au cours de la discussion du Conseil à ce sujet. Le rapport donne une vue d’ensemble des assassinats de journalistes condamnés par l’UNESCO en 2010 et 2011, et présente des informations actualisées, fournies par les États membres concernés, sur l’état du suivi judiciaire de tous les assassinats survenus entre 2006 et 2009.

Selon ce rapport, la Directrice générale a condamné 127 assassinats de journalistes au cours des années 2010 et 2011, 123 en 2008 et 2009, et 122 entre 2006 et 2007.

Des participants de plusieurs organisations non-gouvernementales, dont l’International Press Institute (IPI), Article 19 et le Centre de Doha pour la Liberté des Médias, ont pu exprimer leurs points de vue sur ces informations.

La relation entre genres et médias a constitué un autre sujet central abordé par le Conseil. Elle comporte deux aspects : la question de la part des femmes employées à différents niveaux dans les médias, et la façon dont elles sont représentées dans le contenu médiatique. Le Conseil a soutenu l’initiative de l’UNESCO consistant à élaborer une série d’Indicateurs sur l’égalité des genres dans les médias en vue d’évaluer la prise en compte des questions de genre dans les médias. Des représentants de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), la Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF), l’Union de radiodiffusion pour l'Asie et le Pacifique (ABU) et l’Initiative africaine pour les médias, ainsi qu’une journaliste égyptienne, ont pris part au débat, retransmis en direct sur Internet.

Le Prix UNESCO-PIDC pour la Communication rurale a été décerné à deux organisations des médias, le Nepal Forum of Environmental Journalists et l’ONG kenyane Arid Lands Information Network, pour leur action innovante contribuant à l’amélioration de la communication dans les communautés rurales.

Le Conseil du PIDC, composé de trente-neuf États membres représentant les différents ensembles régionaux de l’UNESCO, a élu un nouveau Président du Programme, le finlandais Jyrki Pulkkinen, qui occupera cette fonction jusqu’à la prochaine session du Conseil, en 2014. Le Conseil est également parvenu à un accord concernant la nouvelle composition du Bureau du PIDC, l’organe exécutif du Programme. Celui-ci assume la pleine responsabilité de la sélection des projets, de leur approbation et de l'allocation financière qui leur est attribuée, et joue par ailleurs le rôle de jury du Prix UNESCO-PIDC pour la Communication rurale. Outre le Président finlandais, le Bureau sera donc constitué de trois vice-présidents, venant du Pérou, de Tanzanie et de Thaïlande, d’un rapporteur russe, et de trois autres membres, originaires d’Albanie, d’Algérie et des États-Unis.

Le PIDC est le forum multilatéral du système des Nations unies visant à promouvoir le développement des médias dans les pays en développement et à favoriser un environnement favorable au développement de médias libres, indépendants et pluralistes. En trente ans, le PIDC a attribué près de 100 millions de dollars à 1500 projets de développement des médias dans plus de 140 pays.

Cliquez ici pour accéder à la version complète de la Décision sur la Sécurité des journalistes et la question de l’impunité.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page