» Combattre le terrorisme en édifiant une culture de la paix fondée sur l’éducation, la liberté de la presse et ...
20.09.2011 - ODG

Combattre le terrorisme en édifiant une culture de la paix fondée sur l’éducation, la liberté de la presse et les droits de l’homme

© UNESCO/Lily Valtchanova - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, présidant une séance du Symposium du Secrétaire général de l’ONU sur la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme, le 19 septembre 2011 au Siège de l’ONU. De gauche à droite : Hina Rabbani Khar, Ministre pakistanaise des affaires étrangères ; Roza Otunbayeva, Présidente du Kirghizistan ; et Irina Bokova.

Les dirigeants politiques du monde entier ont appelé à l’adoption d’une stratégie mondiale intégrée de coopération dans la lutte contre le terrorisme lors d’un colloque de haut niveau qui s’est tenu lundi 19 septembre 2011 en marge de la 66e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le Colloque du Secrétaire général de l’ONU sur la coopération internationale dans l’action contre le terrorisme, premier d’une série de réunions de haut niveau organisée cette semaine à New York, a réuni quelque 500 représentants d’États membres des Nations Unies, fonctionnaires de l’ONU et représentants d’organisations internationales et régionales, de la société civile et des médias internationaux.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a présidé une séance du colloque sur le thème « Promouvoir le dialogue, mieux comprendre et combattre l’attrait du terrorisme », au cours de laquelle ont pris la parole d’éminents orateurs, dont Mme Roza Otunbaeva, Présidente du Kirghizistan, M. Mohamed Kamel Ali Amr, Ministre des affaires étrangères de l’Égypte, Mme Hina Rabbani Khar, Ministre des affaires étrangères du Pakistan, et Mme Theresa May, membre du Parlement et Ministre de l’intérieur du Royaume-Uni.

« Pour prévenir la radicalisation et la violence extrémiste, il faut tout d’abord donner à chacun une cause à défendre aujourd’hui et des raisons de croire en l’avenir », a déclaré Irina Bokova dans son allocution liminaire. « Cette action doit faire fond sur le dialogue qui jette des ponts entre les cultures et entre les confessions, afin de renforcer la compréhension et le respect. Elle commence par l’éducation de tous, avec des manuels et des programmes qui enseignent les droits de l’homme, et des systèmes scolaires qui cultivent la paix et la tolérance. Elle commence par une presse indépendante et pluraliste, des médias inclusifs et réactifs. Elle doit commencer par des jeunes femmes et des jeunes hommes à même de faire entendre leur voix et de consacrer leur énergie à la défense de leurs droits et de leur dignité. Éliminer les facteurs qui favorisent la propagation du terrorisme nécessite une nouvelle culture de la paix ».

Dans ses remarques liminaires lors du colloque, le Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé la création d’un Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT). L’Arabie saoudite donnera 10 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour financer la création de ce centre, qui sera basé à New York, et soutenir la mise en œuvre de la stratégie, ainsi que pour promouvoir la coopération internationale, consolider les efforts de renforcement des capacités de différents pays et constituer une base de données recensant les meilleures pratiques en matière de lutte contre le terrorisme.

« J’assiste aujourd’hui au début d’une ère nouvelle de la coopération dans l’action contre le terrorisme », a déclaré Ban Ki-moon. « Les États reconnaissent qu’ils ne peuvent agir seuls ». Il a ajouté : « Traçons-nous une ligne de conduite qui traduise notre ferme volonté de faire échec au terrorisme et d’édifier un monde plus sûr, plus juste et plus pacifique pour tous ».




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page