» Irina Bokova et M. Ismail Serageldin, Directeur de la Bibliotheca Alexandrina, abordant la préservation numéri...
03.10.2013 - ODG

Irina Bokova et M. Ismail Serageldin, Directeur de la Bibliotheca Alexandrina, abordant la préservation numérique et la technologie scientifique au service de la conservation du patrimoine culturel

© UNESCO

Le 2 octobre 2013, Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a rencontré M. Ismail Serageldin, Directeur de la Bibliotheca Alexandrina, en présence de S. E. M. Mohamed Amr, Ambassadeur et Délégué permanent de l’Égypte auprès de l’UNESCO, de S. E. M. Aly Maher ElSayed, Ambassadeur, Chef du Secteur des relations extérieures de la Bibliotheca Alexandrina et de Mme Marwa El Sahn, Directrice chargée des activités francophones à la Bibliothèque d’Alexandrie.

Le Directeur de la Bibliotheca Alexandrina a informé la Directrice générale que la jeunesse égyptienne s’était largement mobilisée pour protéger la Bibliothèque lors des récentes manifestations et lorsque des bâtiments nationaux ont été endommagés en Égypte, notamment en juin dernier, et a exprimé « l’immense espoir de ce nouveau pouvoir jeune qui prend en charge sa destinée » en cette époque de transformations sociales pour le peuple égyptien.

M. Serageldin a invité la Directrice générale de l’UNESCO à visiter la Bibliothèque dans un proche avenir et souligné les progrès récents que cette dernière a accomplis en tant que centre d’excellence dans le domaine de la préservation numérique et que centre de savoir intellectuel et culturel de première importance dans le monde entier. Il a poursuivi en félicitant l’UNESCO d’avoir élaboré des directives et relevé les défis en matière de conservation des paysages urbains historiques, préoccupation croissante dans un certain nombre de pays. S. E. l’Ambassadeur Mohamed Amr a également évoqué les défis de la préservation du quartier historique du Vieux Caire et l’aide de l’UNESCO dans ce contexte.

La Bibliotheca Alexandrina, institution internationale d’excellence, hautement respectée et indépendante dans le domaine du développement des bibliothèques a été inaugurée à Alexandrie (Égypte) en 2002, et de très nombreuses personnes visitent ses six librairies spécialisées et quatre musées comptent de très nombreux visiteurs.

M. Serageldin a exprimé son intérêt pour l’établissement de relations de coopération avec l’UNESCO dans les domaines de la science et de la technologie au service de la préservation du patrimoine culturel et de la conservation des paysages urbains.

La Directrice générale et M. Serageldin se sont également entretenus des problèmes actuels de la Bibliothèque numérique mondiale, dont M. Serageldin préside le Conseil exécutif et dont l’UNESCO et la Library of Congress (États-Unis) sont des membres actifs. Tous deux se sont déclarés préoccupés par les importants besoins des pays en développement eu égard à la préservation de leurs archives et bibliothèques numériques dans un contexte mondial de crise économique et ont souligné la nécessité de renforcer les connaissances et les capacités dans le monde en développement afin de réduire la « fracture numérique ».

Abordant la question de l’enrichissement du contenu multilingue et culturellement divers disponible sur l’Internet pour fournir des ressources aux éducateurs et contribuer à la recherche universitaire, M. Serageldin a informé la Directrice générale de la création, au sein de la Bibliotheca Alexandrina, d’un centre de pointe sur la sauvegarde de la langue arabe, rappelant la classification lexicale complexe de cette langue.

La Directrice générale a félicité M. Serageldin des remarquables réalisations de la Bibliothèque à une époque de transformations sociales dans tout le pays.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page