» Irina Bokova veut renforcer la coopération avec l’Algérie
07.04.2012 - ODG

Irina Bokova veut renforcer la coopération avec l’Algérie

© UNESCO/Vesselina IvanovaUNESCO Director-General Irina Bokova and the Minister of Education Boubekeur Benbouzid visiting the Algerian Ghardaia site in the M'Zab valley. The children of Ghardaia gave the Director-General a warm welcome, April 2012

Du 8 au 11 avril, la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova était en visite officielle en République Algérienne Démocratique et Populaire.

Au cours de cette visite, la Directrice générale a rencontré notamment le Ministre des Affaires Etrangères, Mourad Medelci, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Rachid Harraoubia, le Ministre de l’Education nationale Boubekeur Benbouzid et la Ministre de la Culture, Khalida Toumi. Ces discussions ont permis de définir les moyens de renforcer la coopération entre l’UNESCO et l’Algérie et d’accompagner le processus de réforme engagé par le Président de la République.

La Directrice générale a visité plusieurs sites du Patrimoine mondial, en particulier Tipasa -   ancien comptoir punique, occupé par Rome et carrefour des civilisations du bassin méditerranéen au début de notre ère. Ce site unique comprend un ensemble de vestiges phéniciens, romains, paléochrétiens et byzantins, voisinant avec des monuments autochtones, tel le Kbor er Roumia, grand mausolée royal de Mauritanie.

Irina Bokova a également visité les constructions de la vallée de M'Zab dont l’architecture simple, fonctionnelle et parfaitement adaptée à l’environnement est une source d’inspiration pour les urbanistes actuels. Ces visites étaient l’occasion de souligner le potentiel du tourisme culturel pour le développement économique et social en Algérie, et l’intérêt de renforcer les capacités nationales dans ce domaine.

La Directrice générale a également visité une école « verte » à Alger et a prononcé un discours à l’Université d’Alger 1, première université du pays, sur le thème de la culture de la paix et du rôle de la société civile dans cette région en pleine mutation.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page