» Ivonne A-Baki est nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO
16.02.2010 - UNESCOPRESS

Ivonne A-Baki est nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO

© UNESCO/Michel Ravassard - Ivonne A-Baki (à gauche)

La femme politique et artiste équatorienne Ivonne A-Baki a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors d’une cérémonie qui a eu lieu lundi 15 février au Siège de l’Organisation.

        Cette nomination reconnaît l’engagement d’Ivonne A-Baki en faveur de projets visant à renforcer le dialogue entre les cultures.  En tant qu’Ambassadrice de bonne volonté, elle pourra jouer un rôle éminent dans le cadre de l’Année internationale du rapprochement des cultures 2010 notamment par le biais de l’art. L’UNESCO joue un rôle de premier plan au sein des Nations Unies dans la célébration de cette Année qui sera lancée officiellement le 18 février par Irina Bokova.

Ivonne A-Baki a participé aux négociations ayant conduit à la signature d’un traité de paix entre son pays et le Pérou en 1998. Ministre du Commerce extérieur entre 2003 et 2005, elle a promu à ce titre des projets d’intégration régionale en Amérique latine. Elle a aussi été ambassadrice de l’Equateur aux Etats-Unis et consul général honoraire à Beyrouth (Liban).

Diplômée en administration publique à Harvard, elle parle espagnol et arabe, ses deux langues maternelles, ainsi que l’anglais, le français et l’allemand. Ivonne A-Baki, qui est d’ascendance libanaise, est par ailleurs une peintre reconnue. Elle a été artiste en résidence à l’Université de Harvard de 1990 à 1998.

Les Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO mettent leur talent et leur renommée au service des idéaux de l’Organisation afin d’intéresser le public à ses activités. Ivonne A-Baki va rejoindre un groupe qui compte des personnalités telles que le Prix Nobel de la Paix Nelson Mandela, le mécène français Marc Ladreit de Lacharrière, l’actrice italienne Claudia Cardinale, la lauréate du Prix des Nations Unies pour la paix Esther Coopersmith, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem du Maroc ou le Prix Nobel de la paix guatémaltèque Rigoberta Menchú Tum.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page