» Partenariat UNESCO-Talkmate pour le développement de l’Atlas des langues dans le monde
08.07.2016 - Communication & Information Sector

Partenariat UNESCO-Talkmate pour le développement de l’Atlas des langues dans le monde

© Shutterstock

L’UNESCO et Talkmate organisent un événement de lancement pour célébrer le début d’un nouveau et prometteur partenariat sur le développement de l’Atlas des langues dans le monde. Le partenariat a pour objet de développer un modèle informatique innovant et extensible pour accéder aux données sur la diversité linguistique dans le monde, d’encourager la collaboration entre les différents acteurs et de sensibiliser à l’importance de la diversité linguistique et du multilinguisme pour le développement durable.

Basée sur l’Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde, la nouvelle plate-forme collaborative en ligne « Atlas des langues dans le monde » proposera toute une série de fonctionnalités techniques et collaboratives pour que les différents acteurs puissent accéder aux données sur la diversité linguistique, à l’information sur les bonnes pratiques, aux solutions d’enseignement et d’apprentissage des langues et partager ces informations. La plate-forme hébergera également du contenu généré par l’utilisateur et des discussions. Ce travail sera effectué avec l’idée que les langues ont le pouvoir de réconcilier les idées et valeurs des peuples issus de différents horizons culturels, sociaux, économiques, religieux et professionnels. C’est une contribution essentielle au dialogue, à la réconciliation, à la tolérance, à la paix et au développement durable.

La question de la revitalisation, du maintien et de la promotion des langues est complexe et présente de multiples facettes. De nombreuses actions de revitalisation ont été entreprises par les autorités nationales et locales dans le monde entier afin de soutenir les communautés parlant des langues rares. De nombreuses initiatives ont été menées par les universités pour documenter les langues et les ressources pertinentes, ainsi que pour soutenir les communautés de locuteurs en proposant de nouveaux outils linguistiques. Il reste cependant encore beaucoup à faire. L’Atlas UNESCO des langues en danger dans le monde fournit des données de 2 728 langues sur les 6 500 langues existant dans le monde. Il n’est pas aisé de documenter les langues car les données fournies par les différents acteurs ne sont pas précises et fiables ; elles varient selon les sources pour les langues qui ne sont pas bien documentées ou dont l’information n’est pas partagée. De plus, la situation des langues diffère selon les pays. Il est donc nécessaire de mener des actions pour leur revitalisation, leur maintien et leur promotion, ce qui exige des solutions ciblées et adaptées. Dans le même temps, on assiste à un regain d’intérêt pour la sauvegarde de la diversité linguistique en tant que vecteur du développement. Par ailleurs, le rôle des technologies de l’information et de la communication (TIC) se développe dans la documentation, la revitalisation et la transmission intergénérationnelle. Les TIC sont des outils éducatifs et de communication vitaux pour aider les communautés et les organisations publiques et privées à donner accès à l’information et au savoir à tous les citoyens.

L’événement de lancement organisé par l’UNESCO et Talkmate réunit des scientifiques de renom, des représentants des gouvernements, des organisations publiques et privées, des organisations des Nations Unies et des représentants de la société civile pour sensibiliser tous les acteurs à l’importance de la diversité linguistique et du multilinguisme pour le développement durable et inclusif. La table ronde thématique sur « Les questions linguistiques et le développement » a pour objet d’évaluer la situation actuelle de la diversité linguistique, d’identifier les défis et les nouvelles opportunités soulevés par le développement scientifique et technologique, et d’échanger les informations scientifiques sur la diversité linguistique entre les établissements d’enseignement supérieur et les institutions publiques nationales. La table ronde permettra également d’évaluer l’application des langues dans différents domaines. Elle a pour objet de mettre en place un nouveau réseau institutionnel travaillant sur les questions linguistiques.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page