» Joseph Ki-Zerbo: l’humaniste, l’historien et l’intellectuel du Burkina Faso
18.05.2012 - Africa Department

Joseph Ki-Zerbo: l’humaniste, l’historien et l’intellectuel du Burkina Faso

© Fondation Ki-Zerbo

La Première Conférence sur Joseph Ki-Zerbo aura lieu le 24 mai au Siège de l’UNESCO, dans le cadre de la semaine africaine (21-25 mai). La Conférence reviendra sur la vie et l’engagement du Professeur Joseph Ki-Zerbo, humaniste, historien, intellectuel engagé et homme politique originaire du Burkina Faso.

Elle a pour objectif de contribuer à la diffusion de la pensée, des idéaux et de l’œuvre du Professeur Joseph Ki-Zerbo (1922-2006), qui constitue de points de repère pour la jeunesse et la diaspora africaines dans leur engagement en faveur du développement du continent et dans leur quête de valeurs partagées. Il s’agit aussi de revisiter la pensée du professeur burkinabè, en particulier ses réflexions sur la culture, l’éducation, le développement endogène, le panafricanisme et la jeunesse, et d’en souligner l’actualité.

Un extrait du Film de Dani Kouyate « Joseph Ki-Zerbo : Identités, identité pour l’Afrique » sera projeté durant la Conférence.

Né en 1922 à Toma (Haute-Volta) et  décédé en 2006 à Ouagadougou, à l’âge de 84 ans, Joseph Ki-Zerbo a été toute sa vie un humaniste, en menant un combat sans relâche pour le respect des valeurs humaines et universelles. Intellectuel engagé, il a fait sa vie durant la promotion du panafricanisme, du développement endogène, de l’écologie, de la justice sociale et de la paix en Afrique. Le Professeur consacra aussi son existence à l’éducation en occupant les postes de  Directeur général de l’Education Nationale et de Secrétaire général du Conseil Africain et Malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Joseph Ki-Zerbo contribua, à la rédaction de « L’Histoire Générale de l’Afrique ». Figure éminente de l’UNESCO, le Professeur Joseph ki-Zerbo  a siégé au Conseil Exécutif de l’Organisation. Il a été leader de partis politiques dans son pays et auteur de plusieurs livres.

L’évènement est organisé conjointement par l’UNESCO, le Groupe africain de l’UNESCO et  la Fondation Ki-Zerbo, en coopération avec la maison d’édition Présence Africaine et la  Communauté africaine de la culture, Organisation non gouvernementale qui a un statut de consultation auprès de l’UNESCO.

La Conférence devrait aussi voir l’intervention de plusieurs personnalités dont : Mme Lala Aïcha Ben Barka, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’Afrique, M. Joseph Pare, l’Ambassadeur du Burkina Faso, Délégué permanent auprès de l’UNESCO, Mme Elizabeth Paula Napeyok, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Ouganda en France, Délégué permanent, Président du Groupe africain à l’UNESCO. Un message Monsieur Abou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie sera également lu à cette occasion.

Des témoignages sont aussi attendus comme ceux de : Mme Jacqueline Ki-Zerbo, épouse du Professeur Ki-Zerbo et Administratrice générale de la Fondation Ki-Zerbo, de Mme Christiane Yandé Diop, Secrétaire générale de la Communauté africaine de culture et Directrice de la maison d’édition « Présence Africaine », M. Cheik Amidou Kane, ancien Ministre du Sénégal, écrivain.

 ***




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page