» Le Kazakhstan donne la priorité au partenariat avec l’UNESCO pour la paix et la sécurité
29.03.2017 - ODG

Le Kazakhstan donne la priorité au partenariat avec l’UNESCO pour la paix et la sécurité

©UNESCO/Christelle ALIX

Le Ministre des affaires étrangères du Kazakhstan, M. Kairat Abdrakhmanov, a insisté sur l’importance du rôle joué par l’UNESCO en faveur de la paix, de la sécurité et du développement durable lors d’une réunion avec la Directrice générale, Mme Irina Bokova, le 29 mars 2017.

Déclarant que la coopération avec l’UNESCO était une priorité pour les enjeux stratégiques du Président Nazarbaïev, le Ministre a affirmé l’engagement constant de son pays en faveur de la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022) et de l’application de la résolution 2347 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la protection du patrimoine culturel dans les situations de conflit, qui a été adoptée à l’unanimité le 24 mars à New York.

À cet égard, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, le Ministre a rappelé que son pays soutenait fermement la résolution et qu’il s’engageait à continuer d’en transmettre le message, notamment lors des nouveaux pourparlers sur la résolution de la crise en Syrie. Il a indiqué que le Kazakhstan avait déjà soulevé la question de la sécurisation des sites du patrimoine mondial lors des récentes séries de pourparlers de paix sur la Syrie qui ont eu lieu à Astana.

La Directrice générale s’est félicitée du rôle déterminant joué par le Kazakhstan en matière de médiation politique, de résolution de conflits et d’édification de passerelles. « À l’heure où des pressions s’exercent sur le système multilatéral, il est nécessaire que des pays tels que le Kazakhstan jouent un rôle de chef de file », a-t-elle déclaré en félicitant le Ministre pour le prochain 25e anniversaire de l’adhésion du pays à l’UNESCO et rappelant la visite du Président Nazarbaïev à l’UNESCO en 2015. Elle a souligné la nécessité d’une action commune axée sur la prévention et le travail avec les jeunes, afin de faire face aux menaces de l’extrémisme violent desquelles nul n’est à l’abri.

Remerciant le Kazakhstan pour son soutien à la résolution 2347 du Conseil de sécurité, Mme Bokova a attiré l’attention sur la contribution diversifiée du pays, faisant référence à son rôle de premier plan et au soutien qu’il apportait à la Décennie internationale du rapprochement des cultures, à l’importance de l’inscription conjointe, avec le Kirghizistan et l’Ouzbékistan, du
« Tien Shan occidental » sur la Liste du patrimoine mondial en 2016, ainsi qu’à la création d’un Centre régional de glaciologie pour l'Asie centrale de catégorie 2 à Almaty. « Vous fédérez des pays d’Asie centrale autour d’un programme de développement durable commun », a-t-elle ajouté.

Le Ministre a fait part de l’ambition d’Almaty d’être un centre diplomatique des Nations Unies dans la région, soulignant que la ville accueillait déjà 18 entités différentes de l’ONU. Dans le contexte des efforts visant à consolider la paix et la stabilité, et à favoriser le rapprochement, il a mentionné l’aide croissante que son pays apportait à l’éducation en Afghanistan, notamment pour l’autonomisation des filles et des femmes, ainsi qu’à la sécurité de l’eau dans toute l’Asie centrale, et à la coopération scientifique. « C’est une question de paix, de sécurité et de développement durable », a-t-il déclaré.

Le Ministre a rappelé que, dans le cadre de l’EXPO-2017, le Kazakhstan accueillerait le premier Sommet sur la science et la technologie de l’Organisation de la coopération islamique, le 10 septembre. La Directrice générale a confirmé sa présence, soulignant l’importance de cette manifestation pour renforcer la coopération en vue de faire progresser le développement durable. 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page