09.07.2013 -

La Directrice générale rencontre le Président du Ghana

© Nana Kofi Acquah

Le 8 juillet, lors de sa visite officielle en République du Ghana, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré le Président de la République, S. E. M. John Dramani Mahama.

Le Président a rappelé qu’au fil des années l’UNESCO a été une amie du monde en développement, apportant sa coopération technique, fournissant des conseils dans la formulation des politiques et partageant les bonnes pratiques. À propos de la forte croissance économique qu’a connue son pays depuis quelques années, le Président a souligné la nécessité de soutenir cette tendance par un accès élargi à une éducation de qualité, une amélioration de la parité hommes-femmes, une réduction de la mortalité et l’élimination de la faim. Il a ajouté que l’intégration des jeunes au marché du travail était l’un des principaux défis auxquels son pays était confronté. Pour y répondre, il a demandé le soutien de l’UNESCO, afin de donner plus d’importance à l’Enseignement et formation techniques et professionnels (EFTP) et de mieux le faire connaître.

Le Président Mahama a également fait savoir que le Ghana avait besoin de l’aide de l’UNESCO pour améliorer l’accès à l’enseignement secondaire, promouvoir l’enseignement des STI (sciences, technologie et innovation) et des mathématiques ainsi que le tourisme culturel durable sur les sites du patrimoine mondial liés à la traite des esclaves.

La Directrice générale a félicité le Ghana pour ses résultats dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), notamment des OMD 1 (éliminer l’extrême pauvreté et la faim) et 2 (assurer l’éducation primaire pour tous) et a réaffirmé que l’UNESCO se tenait prête à apporter une assistance technique au pays.

La Directrice générale a rappelé que le Ghana tirait sa force de la stabilité de sa démocratie et de la nature inclusive de son développement. Elle a déclaré que l’UNESCO s’engageait à aider le pays à relever les défis évoqués par le Président, en particulier à l’accompagner dans ses efforts pour renforcer ses ressources humaines et ses capacités. La Directrice générale a également rappelé l’action de plaidoyer menée par l’UNESCO afin d’inscrire la culture sur l’agenda global en tant que force motrice du développement.

Dans la même journée, Mme Irina Bokova a rencontré la Ministre des affaires étrangères, Mme Hanna Tetteh, ainsi que la Ministre de l’éducation, Mme Jane Naana Opoku Agyemang. L’échange de vues a porté sur le contexte sous-régional, ainsi que sur la situation financière actuelle de l’UNESCO et son impact sur le fonctionnement de l’Organisation, en particulier sur son action au Ghana. Pendant la réunion, les deux ministres ont souligné le précieux travail accompli par l’Organisation.

La Directrice générale a également assisté à une réunion avec les Ministres de tutelle de domaines en lien avec le mandat de l’UNESCO, sous la présidence de la Ministre de l’éducation. Celle-ci a chaleureusement accueilli la Directrice générale en tant que première femme à la tête de l’UNESCO depuis sa création. Elle a fait une brève présentation de la situation du secteur de l’éducation au Ghana. En raison de l’importance de l’EFTP pour la mobilisation des jeunes et l’inclusion sociale, elle a appelé à redéfinir l’enseignement technique et professionnel et a demandé le soutien des médias et d’autres partenaires. En ce qui concerne l’éducation des filles, la Ministre a insisté sur la nécessité de renforcer l’enseignement des sciences, de la technologie et des mathématiques. Cette réunion a également été l’occasion de réexaminer la coopération entre l’UNESCO et le Ghana dans les domaines de la conservation et de l’utilisation durable des ressources naturelles, grâce au Réseau des réserves de biosphère, à la bioéthique, aux transformations sociales, à l’égalité des genres, au patrimoine culturel et aux industries de la culture.

Pendant toute la durée de sa visite officielle au Ghana, la Directrice générale a été accompagnée de la Ministre de l’éducation, de l’Ambassadrice, déléguée permanente du Ghana auprès de l’UNESCO, S. E. Mme Genevieve Delali Tsegah, ainsi que de la Secrétaire générale de la Commission nationale ghanéenne pour l’UNESCO, Mme Charity Amamoo.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page