» Lancement du Rapport Mondial de Suivi sur l’Education, 2017/18, à Sikasso (Mali)
31.01.2018 - UNESCO Office in Dakar

Lancement du Rapport Mondial de Suivi sur l’Education, 2017/18, à Sikasso (Mali)

Sikasso, le 19 janvier 2018 : L’UNESCO appuie le Gouvernement du Mali dans sa réflexion d’action sur l’éducation et la formation.

Au Mali, le lancement du Rapport Mondial de Suivi sur l'éducation (GEMR) de 2017/18 a eu lieu à Sikasso, le 19 janvier 2018. La cérémonie était présidée par le Ministre de l’éducation nationale, avec à ses côtés, le Gouverneur de la région de Sikasso, le maire de la ville de Sikasso, le Représentant de l’UNESCO au Mali, et la Secrétaire Générale de la Commission malienne pour l’UNESCO. On notait comme participants à cette grande cérémonie de lancement, tous les responsables des structures éducatives aux niveaux central et déconcentré, les acteurs de la société civile, des partenaires de l’éducation et de la formation, les étudiants, les élèves et de nombreux jeunes.

Cette initiative avait pour objectifs, a) d’illuminer les décideurs sur les différentes manières de rendre des comptes, en fonction du contexte, ainsi que sur les avantages et les inconvénients de chaque méthode, b) d’échanger sur les principales recommandations concrètes énoncées dans le rapport qui intéressent les responsables des politiques nationales, régionales et mondiales, c) partager et mieux informer sur le Rapport Mondial de Suivi sur l’Education aux acteurs de l’éducation et d’asseoir son rôle en tant qu’instrument de plaidoyer essentiel pour suivre les progrès réalisés en direction des cibles des Objectifs de développement durable (ODD) en rapport avec l’éducation.

Le Représentant de l’UNESCO, Mr Hervé Huot-Marchand, a rappelé l’importance de l’objectif de développement durable numéro 4 (ODD4) dont l’UNESCO assure le lead au niveau international pour sa mise en œuvre d’ici 2030 suivant l’Agenda international dans lequel les Pays se sont engagés. Il a insisté sur le fait que le rapport souligne que l’obligation de rendre des comptes aide à progresser face aux défis de l’éducation, qui sont encore nombreux malgré les progrès réalisés par les Etats. Enumérant ces défis, il a poursuivi en rappelant que « si l’éducation est de la responsabilité de tous, (partenaires internationaux, société civile, étudiants, élèves), ce sont d’abord les Gouvernements, qui assument cette responsabilité, par ce qu’ils sont appelés au premier chef à garantir le droit à l’éducation ».

Le Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Housseïni Amion GUINDO, a quant à lui réaffirmé que « le Mali est engagé dans la réalisation des objectifs de Développement Durable pour l’Horizon 2030 et spécifiquement l’ODD4 qui concerne le Secteur de l’Education à travers la réalisation de ses dix (10) cibles. Comme réalisations et perspectives, le Département a organisé un atelier sur l’alignement de l’ODD4 avec le Programme Décennal de Développement de l’Education, deuxième génération. Ce programme, est en cours de finalisation ». Je mets dira-t-il « cette tribune à profit pour renouveler mon engagement personnel, ainsi que celui du Gouvernement du Mali, à mettre en œuvre raisonnablement ce cadre d’action ».

L’atelier a permis aux nombreux participants d’échanger sur les analyses et recommandations du rapport, et notamment sur les éléments en rapport avec le Mali, pour améliorer le secteur de l’éducation et la formation.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page