» Le Comité du patrimoine mondial va examiner l’inscription de 33 sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’...
04.06.2012 -

Le Comité du patrimoine mondial va examiner l’inscription de 33 sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au cours de sa prochaine session (Saint-Pétersbourg 24 juin-6 juillet)

© UNESCO/F. Bandarin - Centre historique de Saint-Pétersbourg

Le Comité du patrimoine mondial va examiner l’inscription de 33 sites sur la Liste du patrimoine mondial au cours de sa prochaine session qui doit se tenir du 24 juin au 6 juillet à Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie).

La 36e session du Comité, un organe indépendant composé de 21 Etats parties à la Convention du patrimoine mondial de 1972, sera présidée par Eleonora Mitrofanova, Ambassadrice, Déléguée permanente de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO. Pour la première fois, le public et les médias pourront suivre les débats du Comité grâce à une retransmission en direct sur Internet.

La plupart des documents de travail du Comité sont disponibles en ligne en français et en anglais et le reste des documents sera disponible prochainement.

Cinq sites naturels sont proposés à l’inscription : le site fossilifère de Chengjiang (Chine) ; le Trinational de la Sangha (Cameroun, Congo, République centrafricaine) ; le Parc naturel des colonnes de la Lena (Fédération de Russie) ; Ghâts occidentaux (Inde) ; Lacs d’Ounianga (Tchad).

Deux sites mixtes sont proposés pour l’inscription pour leurs valeurs naturelles et culturelles : Sites de l’évolution humaine du mont Carmel : les grottes de Nahal Me’arot/Wadi el-Mughara (Israël) ; Lagon sud des îles Chelbacheb (Palaos).

Vingt-sept sites culturels sont candidats : l’opéra margravial de Bayreuth (Allemagne) ; Schwetzingen : une résidence d’été du prince électeur (Allemagne) ; Activités perlières, témoignage d’une économie insulaire (Bahreïn) ;  Sites miniers majeurs de Wallonie (Belgique) ; Rio de Janeiro, paysages cariocas entre les montagnes et la mer (Brésil) ; Le Paysage de Gran Pré (Canada) ; Site de Xanadu (Chine) ; Ville Historique de Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) ; Ensemble religieux sur les vestiges du forum romain de Zadar (Croatie) ; Kremlins russes (Fédérations de Russie) ; Bassin minier du Nord-Pas de Calais (France) ; Forts de colline du Rajasthan (Inde) ; Paysage culturel de la province de Bali : le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (Indonésie) ; Masjed-e Jāme’ d’Ispahan (Iran) ; Gonbad-e Qābus (Iran) ; Paysage des vignobles du Piémont : Langhe-Roero et Montferrato ; Patrimoine archéologique de la vallée de Lenggong (Malaisie) ; Rabat, capitale moderne et ville historique : un patrimoine en partage (Maroc) ; Ville de garnison frontalière d’Elvas et ses fortifications (Portugal) ; Site archéologique d’Al Zubarah (Qatar) ; Pays Bassari : paysages culturels Bassari, Peul et Bédik (Sénégal) ; Patrimoine du mercure. Almadén et Idrija (Slovénie/Espagne) ; Fermes décorées de Hälsingland (Suède) ; Site néolithique de Çatal Höyük (Turquie) ; Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques, les églises Saint-Cyril et Saint-André, laure de Kievo Petchersk.

La Grotte ornée de Chauvet-Pont d’Arc (France) et le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) sont des propositions d’inscription devant être traitées en urgence et les documents relatifs à ces sites ne sont pas encore disponibles.

Si les sites présentés par le Congo, Palau, la Palestine, le Qatar et le Tchad sont inscrits sur la Liste du patrimoine, ils deviendront les premiers sites pour ces pays.

Le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) est un des organes consultatifs qui aide le Comité du patrimoine mondial à décider de l’inscription des biens culturels. Son évaluation sert de base aux décisions du Comité.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est l’organe consultatif qui évalue les candidatures des sites naturels et le Comité s’appuie sur ses évaluations pour prendre ses décisions.

Les biens mixtes dont l’inscription se fait sur la valeur à la fois naturelle et culturelle sont évalués par les deux organes consultatifs et sont examinés à l’aune des évaluations soumises par l’ICOMOS et UICN.

La Palestine, qui est devenue membre de l’UNESCO en octobre 2011 et a ratifié la Convention du patrimoine mondial, présentera pour la première fois un site à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Au cours de cette session, le Comité du patrimoine mondial examinera également les progrès réalisés dans la conservation des 35 biens inscrits sur la Liste du patrimoine en péril. Le rapport sur l’état de conservation des 105 biens déjà inscrits sur la Liste du patrimoine sera également examiné par le Comité au cours de cette session.

Plusieurs événements parallèles auront lieu, notamment un Forum des jeunes organisé par la Fédération de Russie organisé à Kazan (Tatarstan, Fédération de Russie) du 1er au 9 juillet.

Les journalistes souhaitant participer à la réunion du Comité doivent s’enregistrer en ligne. Des communiqués de presse seront diffusés au cours de la session pour annoncer les nouveaux sites et les éventuels changements à la Liste du patrimoine mondial.

La Liste du patrimoine mondial, crée selon les termes de la Convention concernant la protection du patrimoine culturel et naturel de 1972 compte 936 biens qui composent patrimoine culturel et naturel du monde que le Comité du patrimoine mondial considère de valeur universelle exceptionnelle. La Liste compte 725 sites culturels, 183 naturels et 28 biens mixtes répartis dans 153 Etats parties. Cent-quatre-vingt-neuf Etats parties ont ratifié la Convention à ce jour.

***

Plus d’information

Contact medias : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO,

r.amelan(at)unesco.org, +33 (0)1 45 68 16 50




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page