» « L’école est au centre du progrès » déclare le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo
16.05.2014 - ODG

« L’école est au centre du progrès » déclare le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo

© UNESCO/C. Guttman - The Director-General meets Prime Minister of the Democratic Republic of Congo in Oman. May 14

« Nous nous battons pour mettre l’éducation au centre du progrès » a déclaré le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, Augustin Matata Ponyo, lors de sa rencontre avec la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova le 14 mai 2014, en marge de la Réunion mondiale sur l’éducation à Muscat, Oman.

Se décrivant lui-même comme un « produit de l’éducation », le Premier ministre a fait part des mesures prises par son gouvernement pour promouvoir l’accès à l’éducation : construction de 1,000 écoles par an, rémunération des enseignants par virement bancaire, actions de sensibilisation dans les villages, extension de la scolarité obligatoire de six à huit ans, augmentation du budget national consacré à l’éducation. Il a souligné l’importance d’un appui renforcé de l’UNESCO pour consolider cette démarche.

Abordant le sujet du Parc national des Virunga et de l’exploration pétrolière au sein de ce site du patrimoine mondial, le Premier Ministre a fait part de la volonté des autorités de travailler avec l’UNESCO afin de prendre les précautions nécessaires pour la protection de l’environnement. M Matata Ponyo a souligné également la nécessité d’une meilleure gestion des fonds publics, et « l’obligation d’exploiter les ressources potentielles afin de tirer des revenus pour aider les populations marginalisés à sortir de la pauvreté tout en protégeant l’environnement pour les générations actuelles et futures.» La Directrice générale a souligné la nécessité de parvenir à un équilibre entre développement économique et protection de la biodiversité, et de partager les plans et intentions du gouvernement avec le Comité du Patrimoine mondial.

Elle a félicité le Premier ministre pour son engagement sur l’éducation, clé de la mobilité sociale, de l’inclusion et de la croissance, partageant aussi la vision de l’UNESCO pour l’agenda du développement post-2015, qui vise à mettre l’humain au centre à travers l’éducation, la culture ainsi que de la science, la technologie et l’innovation.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page