» La Lesotho Journalists Association se prépare à commémorer la Journée internationale de la femme
11.03.2013 - Secteur de la communication et de l'information

La Lesotho Journalists Association se prépare à commémorer la Journée internationale de la femme

L’UNESCO commémorera la Journée internationale de la femme le 8 mars 2013, en collaboration rapprochée avec la Journalists Union of Lesotho. Cet événement aura lieu à la Commission nationale du Lesotho pour l'UNESCO, vendredi, à partir de 10h00. Il s’inscrit dans le cadre de l’initiative « les femmes font l’info » sous le thème « Pour une alliance mondiale genre et médias ». Le thème choisi par le Lesotho est « une politique des genres n’est pas suffisante sans une politique des médias ».

Des professionnels des médias, des représentants des pouvoirs publics et des organisations de la société civile participeront à cet événement.

Ce jour sera marqué par des discours et des débats auxquels participeront différentes parties prenantes. Cet événement s’intéressera particulièrement à la situation actuelle des femmes et des médias au Lesotho. Il soulignera aussi l’importance d’établir une politique des médias qui prennent en charge les questions des genres et de l’égalité au Lesotho. Ce débat est nécessaire car actuellement, les femmes ne peuvent exposer leurs problèmes que si elles ont été victimes de viol ou d’autre forme de violence.

Malheureusement, c’est aussi le cas de la représentation des femmes dans la plupart des entreprises liées aux médias : beaucoup pensent en effet que certains problèmes ne peuvent être traités que par des hommes et non des femmes. « Ceci empêche beaucoup de femmes d’atteindre des postes haut-placés ou même des promotions dans les salles de rédaction parce qu’elles sont dites vulnérables » dit Marafaele Mohloboli, responsable de la Lesotho Journalist Association.

Cette situation est aggravée par un paysage médiatique restreint avec peu d’établissements de formation et par le manque de considération pour les femmes, pensées comme mineures, mais aussi parce qu’il n’y a pas de journaux quotidiens. Les journalistes ne sont donc pas poussés à s’intéresser aux problèmes des femmes ou à leurs réussites.

Le soutien de l’UNESCO pendant cette célébration de la Journée internationale de la femme aidera aussi à raviver l’aile féminine de la Journalists Union of Lesotho qui centre son attention sur l’aide aux femmes journalistes et la promotion de l’égalité des genres dans les médias. Cette commémoration encouragera aussi d’autres femmes à faire entendre leurs propres problèmes, ce qui les aidera à comprendre qu’elles font l’info comme les autres.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page