» Un projet de tutorat sur les compétences essentielles redonne de l’espoir à des étudiants syriens traumatisés
20.06.2016 - Education Sector

Un projet de tutorat sur les compétences essentielles redonne de l’espoir à des étudiants syriens traumatisés

©UNESCO-BTEC3Student participates in an anti-harassment activity during life-skills class

Un projet de l’UNESCO sur les compétences essentielles pour la vie courante aide les jeunes syriens à surmonter le traumatisme du conflit et à construire leur avenir.

« En Syrie, j’ai dû faire face à la guerre et à la mort de ma fiancée. Le projet sur les compétences essentielles m’aide à surmonter cette situation », a déclaré Ala, 20 ans, originaire de Daraa, en Syrie.

Il participe à des cours qui constituent une partie obligatoire du volet BTEC-3 du projet de développement des compétences et de tutorat pour les jeunes de l’UNESCO, financé par l’UE et mis en œuvre au Al Quds College à Amman, en Jordanie.

Lors d’une même journée, les étudiants participeront à une activité de sensibilisation au harcèlement dans une classe, tandis que dans une autre, ils feront des simulations d’entretiens d’embauche en recevant les précieux commentaires de leurs camarades.

À ce jour, les stages de compétences essentielles ont aidé plus de 400 étudiants de BTEC-3 dans leurs programmes académiques et leur vie quotidienne. Le projet de deux ans, qui s’achèvera en décembre 2016, donnera à 1 300 jeunes l’occasion de participer à des programmes éducatifs allant de trois mois à un an.

Un projet destiné à répondre au défi des réfugiés

« J’ai perdu ma jambe durant la guerre, et je suis venu en Jordanie car la vie s’est arrêtée en Syrie. Je n’ai pas pu poursuivre mes études pendant trois ans, et j’ai été dépressif pendant un an. Maintenant, je suis très heureux de pouvoir apprendre et améliorer mes compétences. Je ne suis plus dépressif mais très enthousiaste d’aller à l’école », explique Khaldoun, 22 ans, originaire de Daraa en Syrie.

Le projet fait partie du grand programme d’appui à la qualité de l’éducation et de promotion du développement des compétences des jeunes réfugiés syriens en Jordanie. Le Bureau de l’UNESCO à Amman met en œuvre ce projet de 4,3 millions d’euros financé par l’UE afin de renforcer la qualité de l’éducation et de promouvoir les opportunités de développement des compétences des jeunes réfugiés syriens et des jeunes jordaniens touchés par la crise humanitaire.

Il vise à répondre aux défis que pose l’afflux continu de réfugiés syriens pour la qualité de l’éducation en Jordanie, et s’appuie sur l’expérience et l’engagement de l’UNESCO à renforcer les capacités nationales du système éducatif.

Des compétences utiles sur le marché et l’espoir d’un avenir meilleur

Élément majeur du projet, le programme BTEC-3 d’un an, reconnu au niveau international, propose des diplômes en gestion hôtelière, art et design, environnement bâti et construction, ingénierie de prospection, production créatrice de médias, conception graphique et aménagement intérieur.

« En ce moment, je travaille dans un restaurant. J’étudie actuellement la gestion hôtelière, et je suis sûr que ce diplôme m’aidera à avancer et à progresser dans ma carrière », indique Naour, 23 ans.

Au final, plus de 400 jeunes syriens et jordaniens pourront bénéficier du programme BTEC-3, qui donnera aux étudiants non seulement des compétences utiles sur le marché du travail, mais aussi confiance en l’avenir.  




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com